Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Standard & Poor's remonte la note de la Grèce de six crans

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/12/2012

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé ce mardi avoir relevé la note souveraine de la Grèce, la portant de "défaut sélectif" à B-, tout en mentionnant que la perspective était désormais stable concernant la situation financière du pays.

Standard & Poor's annonce mardi relever la note souveraine de la Grèce, la portant de
"défaut sélectif" à B-, ajoutant que la perspective est dorénavant stable. La note à court terme est portée à B.

L'agence prend acte du fait que le pays a bouclé un programme de rachat de dette et de la "grande détermination des Etats membres de l'Union économique et monétaire européenne à conserver la Grèce dans la zone euro".

La perspective stable reflète le sentiment de l'agence vis-à-vis de l'engagement du gouvernement grec à opérer les réformes budgétaires et structurelles et des difficultés
politiques et économiques rencontrées pour honorer cet engagement.

Les partenaires de la Grèce en zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) ont accepté de débloquer une nouvelle tranche d'aide de 49,1 milliards d'euros d'ici à fin
mars, dans le cadre d'un plan de sauvetage prévoyant notamment le rachat par la Grèce d'une partie de sa dette, qui s'est déroulé au cours de la première semaine de décembre.

REUTERS

Première publication : 18/12/2012

  • GRÈCE

    La Grèce lance l'opération de rachat d'une partie de sa dette

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La zone euro frappée par un taux de chômage record

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    "L’accord sur la Grèce n’est pas viable à long terme"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)