Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Doutes sur l'identité du second bourreau de Daesh

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Franck Baudino, médecin et PDG de Health 4 Development (H4D)

En savoir plus

POLITIQUE

"L’islam n’est pas organisé en France"

En savoir plus

POLITIQUE

Affaire Fillon - Jouyet : "dommage" que les Français ne puissent pas entendre les enregistrements

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : les revendications des militaires entendues par le pouvoir

En savoir plus

FOCUS

En Iran, un éventuel accord sur le nucléaire divise la population

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pierre Cardin, 92 ans, éternel créateur du futur

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : l'offensive d'Obama face à l'immigration

En savoir plus

EUROPE

Standard & Poor's remonte la note de la Grèce de six crans

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/12/2012

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé ce mardi avoir relevé la note souveraine de la Grèce, la portant de "défaut sélectif" à B-, tout en mentionnant que la perspective était désormais stable concernant la situation financière du pays.

Standard & Poor's annonce mardi relever la note souveraine de la Grèce, la portant de
"défaut sélectif" à B-, ajoutant que la perspective est dorénavant stable. La note à court terme est portée à B.

L'agence prend acte du fait que le pays a bouclé un programme de rachat de dette et de la "grande détermination des Etats membres de l'Union économique et monétaire européenne à conserver la Grèce dans la zone euro".

La perspective stable reflète le sentiment de l'agence vis-à-vis de l'engagement du gouvernement grec à opérer les réformes budgétaires et structurelles et des difficultés
politiques et économiques rencontrées pour honorer cet engagement.

Les partenaires de la Grèce en zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) ont accepté de débloquer une nouvelle tranche d'aide de 49,1 milliards d'euros d'ici à fin
mars, dans le cadre d'un plan de sauvetage prévoyant notamment le rachat par la Grèce d'une partie de sa dette, qui s'est déroulé au cours de la première semaine de décembre.

REUTERS

Première publication : 18/12/2012

  • GRÈCE

    La Grèce lance l'opération de rachat d'une partie de sa dette

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La zone euro frappée par un taux de chômage record

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    "L’accord sur la Grèce n’est pas viable à long terme"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)