Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : 1 mort, 25 blessés dans les manifestations

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le PS sans abri

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Carles Puigdemont : "La porte est ouverte pour dialoguer avec Madrid"

En savoir plus

LE DÉBAT

Accord sur le nucléaire iranien : la menace du retrait américain ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Accord sur le nucléaire iranien : la menace du retrait américain ?

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : les universités, nouveaux viviers du terrorisme ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Touadéra : "Le départ de la force Sangaris de Centrafrique était prématuré"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le retour de "Ça" sur grand écran

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à l'ONU : le président français face au monde

En savoir plus

Amériques

Apple vs Samsung : le sud-coréen continuera à vendre aux États-Unis

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/12/2012

Condamné en août à verser plus d’un milliard de dollars à Apple pour violation de la propriété intellectuelle, Samsung a toutefois obtenu de la justice américaine, le 17 décembre, le droit de continuer à commercialiser ses produits aux États-Unis.

La justice américaine a débouté lundi Apple qui réclamait le retrait du marché d'une série de produits fabriqués par son concurrent sud-coréen Samsung.

Apple a obtenu en août de la justice américaine que Samsung soit condamné à lui verser 1,051 milliard de dollars d'indemnités pour violation de la propriété intellectuelle sur un ensemble de brevets portant sur des composants de ses iPhone ou iPad.

Une fois cette victoire obtenue, le groupe californien a demandé une interdiction définitive des ventes de 26 produits fabriqués par Samsung, essentiellement des téléphones d'anciennes générations. En cas de succès de cette démarche, l'interdiction aurait éventuellement pu être étendue à des produits plus récents de la gamme Galaxy.

Lundi soir, une juge de San Jose, Lucy Koh, a cependant décidé que les consommateurs ne fondaient pas leurs décisions d'achat sur les seuls éléments protégés par les brevets.

"Les téléphones en question dans cette affaire contiennent une grande variété de composants, dont seule une petite fraction est protégée par des brevets Apple", écrit la juge dans les attendus de son jugement.

"Même si Apple a un intérêt à conserver certains composants en tant qu'exclusivité Apple, cela n'entraîne pas que des produits entiers doivent être définitivement retirés du marché parce qu'ils contiennent, parmi leur myriade de composants, quelques fonctions protégées."

Lucy Koh a par ailleurs rejeté une demande de nouveau procès formulée par Samsung.

Reuters

Première publication : 18/12/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Quand Apple fait perdre la boule (et beaucoup d'argent) à un trader

    En savoir plus

  • INFOGRAPHIE

    Ces géants du Web qui se font passer pour des nains fiscaux

    En savoir plus

  • INDUSTRIE

    Foxconn, le roi taïwanais du low cost, envisagerait d'installer des usines aux États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)