Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Les patrons de l'énergie française à l'heure de la transition

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 20/12/2012

Newtown : les hommages aux victimes se poursuivent

Les hommages aux victimes de la fusillade de Newtown aux Etats-Unis se poursuivent à travers le pays. Des musulmans américains lancent une campagne contre l’islamophobie. Et le leader suprême iranien, l’ayatollah Khamenei, débarque sur Facebook.

Newtown : les hommages aux victimes se poursuivent

Faire 26 bonnes actions pour rendre hommage aux 26 victimes de la fusillade survenue vendredi dernier dans une école primaire de Newtown. L’idée séduit de nombreux Américains qui, selon les termes de cet internaute, ont décidé de combattre le mal en faisant le bien.

Un mouvement qui est parti d’un tweet publié dimanche par Ann Curry, journaliste de la chaîne NBC, qui a invité ses abonnés à répondre à la tragédie en réalisant un acte de gentillesse pour honorer la mémoire de chacun des 20 enfants tués. Mais rapidement, des internautes ont décidé d’en porter le nombre à 26 pour également rendre hommage aux enseignants victimes de la tuerie.

La page Facebook de cette campagne, qui a donc été baptisée « 26 actes de gentillesse », compte plus de 11 000 membres qui témoignent de cette vague de solidarité sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont ainsi choisi d’offrir de petits présents comme des sucreries ou même des billets de banque à de parfaits inconnus. Cette utilisatrice, par exemple, dit avoir laissé sur le pare-brise d’une voiture un chèque cadeau accompagné d’un petit message appelant à un monde meilleur.

Cette autre internaute
affirme quant à elle avoir acheté des cadeaux de Noël pour des enfants défavorisés, tandis que d’autres ont choisi de prendre part à des actions caritatives. Cette blogueuse a ainsi décidé de donner de son sang alors que cet homme dit, de son côté, avoir préféré héberger chez lui une famille sinistrée par la tempête Sandy. De bonnes actions qui peuvent également prendre la forme de petits mots sympathiques laissés derrière soi et destinés à passer de main en main.

 

Des musulmans américains lancent la campagne « My Jihad »

Fatigués par les stéréotypes qui touchent leur communauté, des Américains de confession musulmane ont décidé de lancer une vaste campagne de pédagogie dans le pays baptisée « My Jihad ». Objectif affiché : redéfinir et se réapproprier ce terme parfois usé à tort et à travers. Une initiative qui s’adresse à la fois aux non musulmans et à ceux qui pratiquent la religion.

Et c’est avant tout sur la Toile que s’organise cette campagne. Un compte Facebook et un site web ont ainsi vu le jour pour présenter l’opération et inciter les internautes à rejoindre le mouvement. Des pages sur lesquelles ses instigateurs dénoncent les propos haineux tenus sur la Toile à la fois par les islamophobes et les extrémistes religieux qui véhiculent une image négative de leur religion et où ils livrent leur propre définition du djihad qui consiste, selon eux, à faire les efforts justes et nécessaires pour résoudre un problème auquel on est confronté sans faire usage de la violence.

Mais parce qu’ils souhaitent toucher le plus grand nombre de citoyens possible, les activistes à l’origine de l’initiative appellent également les internautes à financer des affiches soutenant le mouvement qui seront placardées dans les transports en commun des différentes villes des Etats-Unis. Un appel aux dons qui semble remporter un certain succès à en croire les multiples clichés disponibles en ligne montrant des panneaux accrochés sur le flan de bus comme ici à Chicago.

Et s’ils ne peuvent participer financièrement à la campagne, les utilisateurs des réseaux sociaux sont invités à en faire la promotion via les mots clés « My Jihad ». Un hashtag dont se servent déjà de nombreux internautes américains pour expliquer ce que signifie, selon eux, cette expression et appeler à plus de tolérance et de compréhension au sein de la société.


L’ayatollah Khamenei sur Facebook

Après avoir récemment ouvert des comptes sur Twitter et Instagram, le leader suprême iranien, l’ayatollah Khamenei vient de rejoindre Facebook en créant sa page officielle sur le réseau social. Une présence renforcée sur des sites censurés dans son propre pays qui peut surprendre alors que l’Iran est actuellement en train de mettre un place un Internet national coupé du réseau mondial et que les autorités accusent régulièrement l’Occident d’utiliser le web pour déstabiliser le régime.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

#Instagram, la très populaire application de partage de photos, est au cœur d’une polémique sur la Toile depuis qu’elle a annoncé lundi son intention d’utiliser à l’avenir les clichés de ses membres à des fins commerciales, sans compensation. Une décision qui a provoqué l’ire d’une grande partie des utilisateurs du service qui ont été nombreux à menacer de fermer leurs comptes. Face à l’accumulation de ces réactions négatives, Instagram a finalement décidé de faire marche arrière en publiant un communiqué sur son blog affirmant que les nouvelles conditions d’utilisation avaient été mal comprises et qu’il n’était pas question pour le site de vendre les photos de ses membres.

 

Vidéo du jour

Atteint d’une rare forme de cancer, Zach Sobiech n’a, selon ses médecins, plus que quelques mois à vivre. Mais plutôt que de se laisser abattre, le jeune homme de 17 ans a décidé de raconter en chanson son combat contre la maladie dans cette vidéo récemment mise en ligne. Un morceau très touchant qui a déjà ému plus de 400 000 internautes sur les sites de partage.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/10/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

Au sommaire de cette édition : des costumes "Ebola" commercialisés pour Halloween choquent la Toile américaine; le "donut selfie" est la nouvelle tendance en vogue sur les...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus

17/10/2014 Réseaux sociaux

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

Au sommaire de cette édition : les internautes volent au secours d’une infirmière américaine infectée par Ebola; une vaste opération policière menée en Europe suscite la...

En savoir plus

16/10/2014 Réseaux sociaux

Kim Jong-Un réapparaît et devient la risée du web

Au sommaire de cette édition : Kim Jong-un devient la risée du web après sa réapparition en public; une chaîne australienne de supermarchés est au cœur d'une vive polémique;...

En savoir plus