Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Le camp Bouteflika crie victoire, l'opposant Ali Benflis dénonce des fraudes

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Afrique

"L'Algérie n’a pas fait de demande officielle d'excuses"

© Copie d'écran

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/12/2012

Selon le ministre algérien des Affaires étrangères, interrogé par FRANCE 24, Alger n’a pas formulé de requête visant à obtenir des excuses de Paris pour son passé colonial. Mais il a incité Paris à prendre une "initiative intéressante" en ce sens.

La question mémorielle s’impose comme le sujet incontournable en marge de la visite du président français François Hollande en Algérie, ce mercredi. Il devrait, à ce titre, évoquer le passé colonial devant le Parlement algérien, mais a d'ores et déjà annoncé qu’il ne "se laisserait pas enfermer dans une discussion sans fin sur le passé".

Mourad Medelci, ministre algérien des Affaires étrangères



L'"Algérie ne fait pas de demande officielle, mais cela n’interdit pas la France de prendre une initiative qui soit intéressante concernant sa lecture de cette histoire commune", a déclaré Mourad Medelci, ministre algérien des Affaires étrangères, au micro de FRANCE 24 mardi 18 décembre, avant d’ajouter : "Encore une fois, les hommes politiques doivent prendre en considération les sentiments des peuples et de l’opinion publique".

"Transcender des pesanteurs"

Dans une interview accordée à l’AFP la semaine dernière, le président algérien Abdelaziz Bouteflika s’était montré résolument tourné vers l’avenir et avait assuré vouloir "construire une relation forte et dynamique avec la France". Sans évoquer une repentance de la France pour la colonisation, celui qui a réclamé des excuses pendant des années a assuré souhaiter désormais "transcender beaucoup de pesanteurs".

À l’inverse, une dizaine de partis politiques algériens ont fustigé ces derniers jours "le refus des autorités françaises de reconnaître, s'excuser et indemniser, matériellement et moralement, les crimes commis par la France coloniale en Algérie". Et ont également pointé du doigt le gouvernement algérien pour son "indulgence" sur le sujet.

La question mémorielle agite également de l’autre côté de la Méditerranée, divisant profondément la classe politique et les Français. Selon un sondage CSA-BFMTV paru ce mercredi, 35 % des Français pensent que François Hollande ne doit pas présenter les excuses de la France à l'Algérie pour la colonisation, 13 % jugeant qu'il doit le faire et 26 % sous condition de réciprocité d'Alger.

 

Première publication : 19/12/2012

  • DIPLOMATIE

    "En Algérie, Hollande est moins populaire que Chirac, mais plus que Sarkozy"

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    L'implantation d’une usine Renault en Algérie actée en marge de la visite d'Hollande

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)