Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

EUROPE

Le gouvernement va autoriser l'avortement dans certains cas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2012

Le gouvernement irlandais a dévoilé mardi un projet de loi autorisant l'avortement si la vie de la mère est en danger. En novembre dernier, le décès d'une femme qui s'était vue refuser une interruption de grossesse avait suscité une vive émotion.

Le gouvernement irlandais a annoncé mardi qu'il allait déposer un projet de loi autorisant l'avortement dans les cas où la vie de la mère est en danger, après l'immense émotion soulevée par le décès d'une jeune femme qui s'était vu refuser une interruption de grossesse dans un hôpital.

L'avortement est interdit en Irlande. Toutefois, en 1992, la Cour suprême avait jugé qu'il devait être autorisé quand la vie de la mère est en danger, mais aucune loi n'a été votée depuis pour faire appliquer cette décision.

"La législation doit définir clairement quand il est possible de mettre fin à une grossesse, c'est-à-dire quand il y a un danger réel et substantiel pour la vie - ou la santé- de la patiente et quand ce danger ne peut être écarté qu'en mettant un terme à la grossesse", a indiqué le département de la Santé dans un communiqué.

Cette législation découlera de la décision de la Cour suprême et ne nécessitera donc pas l'organisation d'un référendum, susceptible de diviser l'opinion dans ce pays catholique.

"Je sais qu'il s'agit d'une question très sensible. Mais le gouvernement veut que la sécurité des femmes enceintes en Irlande soit assurée et la renforcer", a déclaré le ministre de la Santé, James Reilly.

Il a promis que des consignes claires seraient données aux professionnels de santé, tout en "respectant le droit à la vie d'un enfant à naître".

Ce projet de loi devrait être soumis au Parlement l'an prochain et un texte de loi devrait être adopté avant l'été.

Le décès en octobre dans un hôpital irlandais d'une Indienne à qui on avait refusé une interruption de grossesse alors qu'elle faisait une fausse couche, a soulevé une vague d'indignation.

Cette jeune dentiste, âgée de 31 ans, était enceinte de 17 semaines quand elle s'est présentée à l'hôpital avec d'importantes douleurs dans le dos.

Informée qu'elle faisait une fausse couche, elle avait demandé à plusieurs reprises que l'on mette un terme à sa grossesse, selon son mari, mais les médecins avaient refusé de le faire tant que le coeur du foetus battait.

La jeune femme est décédée d'une septicémie quelques jours plus tard.

Des manifestations avaient eu lieu dans le pays en hommage à la victime.

La Cour européenne des droits de l'homme avait condamné l'Irlande en 2010 pour avoir contraint une femme atteinte d'un cancer et qui craignait qu'une grossesse n'aggrave son état, à aller subir un avortement à l'étranger.

Quelque 4.200 Irlandaises, selon les estimations, se rendent chaque année au Royaume-Uni et sur le continent pour y subir un avortement.
 

AFP

Première publication : 19/12/2012

  • IRLANDE

    L'Irlande va clarifier sa législation en matière d'avortement

    En savoir plus

  • IRLANDE

    Elle décède en Irlande après s'être vue refuser un avortement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)