Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Le baron de la drogue Hector Beltran Leyva arrêté au Mexique

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

EUROPE

Le gouvernement va autoriser l'avortement dans certains cas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2012

Le gouvernement irlandais a dévoilé mardi un projet de loi autorisant l'avortement si la vie de la mère est en danger. En novembre dernier, le décès d'une femme qui s'était vue refuser une interruption de grossesse avait suscité une vive émotion.

Le gouvernement irlandais a annoncé mardi qu'il allait déposer un projet de loi autorisant l'avortement dans les cas où la vie de la mère est en danger, après l'immense émotion soulevée par le décès d'une jeune femme qui s'était vu refuser une interruption de grossesse dans un hôpital.

L'avortement est interdit en Irlande. Toutefois, en 1992, la Cour suprême avait jugé qu'il devait être autorisé quand la vie de la mère est en danger, mais aucune loi n'a été votée depuis pour faire appliquer cette décision.

"La législation doit définir clairement quand il est possible de mettre fin à une grossesse, c'est-à-dire quand il y a un danger réel et substantiel pour la vie - ou la santé- de la patiente et quand ce danger ne peut être écarté qu'en mettant un terme à la grossesse", a indiqué le département de la Santé dans un communiqué.

Cette législation découlera de la décision de la Cour suprême et ne nécessitera donc pas l'organisation d'un référendum, susceptible de diviser l'opinion dans ce pays catholique.

"Je sais qu'il s'agit d'une question très sensible. Mais le gouvernement veut que la sécurité des femmes enceintes en Irlande soit assurée et la renforcer", a déclaré le ministre de la Santé, James Reilly.

Il a promis que des consignes claires seraient données aux professionnels de santé, tout en "respectant le droit à la vie d'un enfant à naître".

Ce projet de loi devrait être soumis au Parlement l'an prochain et un texte de loi devrait être adopté avant l'été.

Le décès en octobre dans un hôpital irlandais d'une Indienne à qui on avait refusé une interruption de grossesse alors qu'elle faisait une fausse couche, a soulevé une vague d'indignation.

Cette jeune dentiste, âgée de 31 ans, était enceinte de 17 semaines quand elle s'est présentée à l'hôpital avec d'importantes douleurs dans le dos.

Informée qu'elle faisait une fausse couche, elle avait demandé à plusieurs reprises que l'on mette un terme à sa grossesse, selon son mari, mais les médecins avaient refusé de le faire tant que le coeur du foetus battait.

La jeune femme est décédée d'une septicémie quelques jours plus tard.

Des manifestations avaient eu lieu dans le pays en hommage à la victime.

La Cour européenne des droits de l'homme avait condamné l'Irlande en 2010 pour avoir contraint une femme atteinte d'un cancer et qui craignait qu'une grossesse n'aggrave son état, à aller subir un avortement à l'étranger.

Quelque 4.200 Irlandaises, selon les estimations, se rendent chaque année au Royaume-Uni et sur le continent pour y subir un avortement.
 

AFP

Première publication : 19/12/2012

  • IRLANDE

    L'Irlande va clarifier sa législation en matière d'avortement

    En savoir plus

  • IRLANDE

    Elle décède en Irlande après s'être vue refuser un avortement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)