Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

Amériques

Un sergent américain encourt la peine de mort pour le massacre d'Afghans

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/12/2012

Le sergent américain Robert Bales doit être jugé prochainement pour le meurtre de 16 civils afghans en mars dernier dans la province de Kandahar (Sud). Le procureur militaire compte réclamer la peine capitale.

Le procureur militaire compte réclamer la peine de mort à l'encontre du sergent Robert Bales accusé d'avoir tué 16 villageois afghans le 11 mars dans le sud de l'Afghanistan, selon un porte-parole de l'armée américaine.

"Le gouvernement requerra la peine de mort", a déclaré le lieutenant-colonel Gary Dangerfield, alors que le sergent a été renvoyé devant une cour martiale cette semaine.

Âgé de 38 ans, le militaire était stationné dans la province de Kandahar, dans le Sud afghan. Il est accusé d'avoir déserté sa base à la faveur de la nuit et ouvert le feu sur des civils afghans dans au moins deux villages voisins.

Sa sanglante équipée nocturne a dégradé encore plus les relations entre Washington et Kaboul.

Le sergent Bales comparaîtra pour 16 chefs d'assassinat, six tentatives d'assassinats, pour avoir bu et avoir eu un "comportement préjudiciable à l'ordre et à la discipline", détaille l'armée dans un communiqué.

Dès le lendemain de la tuerie, le secrétaire à la Défense, Leon Panetta, avait considéré que son auteur encourrait la peine de mort.

"L'alcool pourrait avoir joué un rôle"

Selon son avocat, Me John Henry Browne, un soldat posté sur la même base avait perdu sa jambe la veille devant Bales lors d'une attaque.

"L'alcool pourrait avoir joué un rôle", avait confié un responsable américain peu après les faits.

Pour que la peine de mort puisse être décidée, la cour martiale devra à l'unanimité le déclarer coupable et considérer qu'il existe au moins une circonstance aggravante, prévoit le code de justice militaire.

Le procès devrait se tenir sur la base de Lewis-McChord, située dans l'État de Washington (nord-ouest) où il était stationné avant son déploiement en Afghanistan, à une date qui n'a pas été précisée.

Le dernier soldat américain à avoir été exécuté est John Bennet en avril 1961 après avoir été condamné pour viol et tentative de meurtre, selon le Centre d'information sur la peine de mort.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 20/12/2012

  • AFGHANISTAN

    L'assassin présumé de 16 civils afghans a été extradé

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les Taliban entendent venger l'assassinat des 16 civils afghans

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un soldat américain traduit en cour martiale pour le meurtre de trois civils afghans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)