Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

FRANCE

Tour du monde des sites où l'apocalypse n'aura pas lieu

© AFP

Texte par Sarah LEDUC

Dernière modification : 21/12/2012

Aux quatre coins de la planète, quelques havres magiques, bénis, mystiques ou encore des bunkers bien équipés permettront à une poignée de chanceux d’échapper à l’apocalypse du 21 décembre. Tour du monde des abris... à illuminés.

1.  France : Bugarach, sauvée de l’apocalypse

© AFP
Millénaristes, ufologues et autres astro-aficionados créatifs ont désigné le petit village des Corbières, dans le sud de la France, comme l’un des rares lieux au monde épargné par le grand cataclysme prédit, selon d’opaques interprétations, par le calendrier maya. Doté de couches géologiques inversées, le pic de Bugarach fait depuis longtemps l’objet de nombreuses croyances ésotériques : il y aurait une base souterraine extraterrestre sous le pic.
 
2. Turquie : à Sirince, sous les hospices de la Vierge 

© DR
À l’ouest de la Turquie, le village de Sirince serait lui aussi épargné par l’apocalypse. La bourgade fait depuis longtemps l’objet de mythes et croyances antiques : situé à dix kilomètres du temple où serait née la déesse grecque de la chasse Artémis selon le géographe grec Strabon, Sirince serait aussi le lieu où la Vierge serait montée au paradis. Les hôtels affichent complet pour le 21 décembre depuis plus de trois mois.
 
3. Mexique : à Xul, au plus près du mythe 

© Bjørn Christian Tørrissen
Retour aux sources… Pour échapper à la fin du monde, 38 familles italiennes, qui font partie de la congrégation  de la Quinte Essence, se sont installées dans l’antique cité-forteresse maya de Xul, dans la péninsule du Yucatan, au sud-est du Mexique. Après avoir pris la nationalité mexicaine, elles ont bâti des habitations résistantes aux explosifs et reliées à de nombreux souterrains.
 

4. Italie : le village de Cisternino

© Fondazione Bhole Baba
"Cisternino deviendra une île’’, a dit le maître spirituel  indien Babaji du petit village isolé de la région des Pouilles, au sud de l’Italie. Installé dans un ashram bâti à la mémoire du gourou depuis la fin des années 1970, un groupe d’adeptes de Babaji ont organisé le 21 décembre une "méditation spéciale pour le bien de la planète", clamant à qui veut l’entendre que Cisternino est un lieu sûr.  
 
5. Serbie : le mont Rtanj

© tamburix
Autre option pour se réfugier : le mont Rtanj, dans la chaîne des Carpates, à l’est de la Serbie. Les guérilleros de l’apocalypse pensent que la montagne de 1 570 mètres abrite un bâtiment pyramidal abandonné il y a quelques milliers d’années par une bande d’extraterrestres. Arthur C. Clarke, auteur de "2001 l’odyssée de l’espace", avait en son temps identifié le mont comme un lieu possédant "une énergie spéciale" et l’avait appelé ‘’le navire du monde’’.


6. Argentine : Uritorco pour célébrer une nouvelle ère

© AFP
Dans la région centrale de Cordoba, en Argentine, la montagne Uritorco, qui culmine à plus de 2000 mètres, était considérée comme un lieu sacré par les populations indigènes. Les survivants de l’apocalypste ont décidé de s’y retrouver pour célébrer le 22 décembre le début d’une nouvelle ère.
 
 
 
 
 
7. Bolivie : célébrer la nouvelle ère sur l’île du Soleil

© Leblaze
À 3800 mètres d’altitude, sur l’Altiplano, à la frontière de la Bolivie et du Pérou, s’étend le lac Titicaca, le plus haut du monde. Les Aymaras le considèrent comme sacré et croient voir parfois dans ses profondeurs une cité engloutie. Selon eux, les fondateurs de l’empire inca seraient nés sur l’île du Soleil qui trône sur les eaux sombres. Une cérémonie doit y être organisée le 21 décembre.  
 

8. États-Unis : le désert de Mojave, entre cactus et bunker

© Scottthezombie
À l’est des États-Unis, le désert de Mojave est censé être à l’abri des guerres nucléaires, des tremblements de terre ou encore des éruptions volcaniques. Mais au cas où l’apocalypse du 21 décembre revêtrait une autre forme, il est toujours possible de réserver un luxueux bunker souterrain enterré par la société Del Mar près de la ville de Barstow. Les abris, livrés avec un approvisionnement d'un an de nourriture, de médicaments et d'eau, peuvent résister à une explosion de 50 mégatonnes.

9. France : à Poissy, dans l’abri du "National Geographic"

© National Geographic
Et si toutes les options "magiques" sont épuisées, il reste toujours le recours aux abris anti-atomiques et autres bunkers. À Poissy, dans les Yvelines, un chanceux trentenaire, lauréat d’un concours du National Geographic, recevra dans son jardin un bunker en béton armé, conçu pour résister aux effets dévastateurs d'une explosion nucléaire ou d'une catastrophe bactériologique et chimique. Les places à ses côtés risquent néanmoins d’être chères : le palace de 8m2 peut difficilement abriter plus de 6 personnes. 


10. Chine : une arche de Noé à Urumqi

© AFP
En Chine, dans la ville de Urumqi, capitale de la région autonome ouïgour du Xinjiang, Lu Zhengai a fait construire un vaisseau insubmersible pour la modique somme d’un million de yuans (125 000 euros). Le navire de 21 mètres de long peut déplacer jusqu'à 140 tonnes d'eau.
 

 

 

Première publication : 20/12/2012

  • INSOLITE

    Chronique de fin du monde : à la rencontre du prophète de Bugarach

    En savoir plus

  • INSOLITE

    Chronique de fin du monde : ambiance X-Files à Bugarach

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)