Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

POLITIQUE

"La réintégration de l’Iran dans la politique mondiale est nécessaire"

En savoir plus

POLITIQUE

"Marine Le Pen incarne un parti résolument anti-libéral de droite"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En 3 ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

FOCUS

Mexique : les déplacés de la guerre des cartels

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hugh Jackman dans "Chappie" : enfin un rôle de méchant!

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : l'UMP et le PS vent debout contre le FN

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

Culture

Poutine prêt à offrir la nationalité russe à Depardieu

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/12/2012

Gérard Depardieu, qui souhaite s'exiler en Belgique et renoncer à la nationalité française pour des raisons fiscales, a trouvé un nouvel allié en la personne de Vladimir Poutine. Ce dernier s'est dit prêt à lui octroyer la nationalité russe.

L’affaire Depardieu continue de faire du bruit. En Russie cette fois, où le président Vladimir Poutine a proposé d’octroyer la nationalité russe à l’acteur français, qui a annoncé qu'il quittait la France pour des raisons fiscales.

"Si Gérard veut vraiment avoir un permis de séjour ou un passeport russe, c'est une affaire réglée, et de manière positive", a déclaré M. Poutine, interrogé lors d'une conférence de presse jeudi. Cette intervention fait suite à des propos prêtés à l’acteur français qui a récemment incarné dans un téléfilm le personnage de Raspoutine, l’un des Russes le plus célèbres au monde. "Poutine m'a déjà envoyé un passeport", aurait-il déclaré, selon des sources citées mardi par le site du quotidien français Le Monde.

Dans un premier temps, la présidence russe avait qualifié de "plaisanterie" cette information, par la voix du porte-parole du président Poutine, Dmitri Peskov. Or, cette fois Moscou semble loin de plaisanter. Avant même la fin de la conférence de presse du dirigeant russe, les Services migratoires russes (FMS) ont indiqué à l'agence Ria Novosti qu'ils se tenaient prêts à entamer la procédure. "Le FMS est prêt à effectuer les formalités nécessaires, si M. Depardieu en fait la demande", a déclaré une représentante de ces services, Zalina Kornilova.

Des amitiés douteuses à l’Est

Depardieu, vedette d'une publicité pour la banque Sovietski

Très célèbre en Russie, Gérard Depardieu est la vedette de plusieurs campagnes publicitaires. En novembre dernier, il a tourné plusieurs spots pour la banque Sovietski, pour une marque de ketchup ou encore pour le magasin d'alimentation Elisseevski.

L’acteur est également adulé en Tchétchénie, où le président controversé Ramzan Kadyrov est également prêt à l'accueillir. "C'est un homme avec un grand H, un humaniste. Et n'importe quel pays, à mon avis, lui ouvrirait ses portes sans hésiter", a récemment indiqué le dirigeant tchétchène, accusé de multiples exactions par les ONG de défense des droits de l'homme. En octobre dernier, Gérard Depardieu avait participé à des célébrations officielles à Grozny, au cours desquelles il avait lancé "Gloire à la Tchétchénie, gloire à Kadyrov".

Toujours à l’Est, fin novembre, l’acteur a donné son accord pour jouer dans une série télévisée historique écrite par Gulnara Karimova, la fille aînée du président ouzbek Islam Karimov. Ce dernier, au pouvoir depuis 1989, est également très critiqué par les Occidentaux pour son bilan en matière de droits de l'homme.

 

Première publication : 20/12/2012

  • CINÉMA

    La France perd Depardieu mais veut rapatrier les tournages de films

    En savoir plus

  • FRANCE

    Depardieu rend son passeport, Houellebecq rentre en France

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Gérard Depardieu dit renoncer à la nationalité française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)