Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Afrique

Le Tribunal international pour le Rwanda rend son dernier jugement en première instance

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/12/2012

Le Tribunal pénal international chargé de juger les actes de génocide au Rwanda a condamné jeudi un ex-ministre rwandais à 35 ans de prison. Ce jugement est le dernier rendu en première instance par le tribunal.

Dix-huit ans après sa création, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a rendu, jeudi 20 décembre, son dernier jugement en première instance. Augustin Ngirabatware, ex-ministre dans le gouvernement intérimaire en place pendant le génocide rwandais, a été condamné à 35 ans de prison par le tribunal basé à Arusha, dans le nord de la Tanzanie.

L’homme, présenté comme l’argentier du génocide par le procureur, a été déclaré "coupable de génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide et viol". En avril 1994, il avait distribué, dans sa commune natale de Nyamyumba (nord du Rwanda), des armes à des miliciens, les encourageant à tuer leurs voisins tutsis. Il est également le gendre de Félicien Kabuga, l’un des neuf accusés du TPIR encore en fuite.

Dernier jugement en première instance

Une condamnation qui porte à 55 le nombre de jugements rendus en première instance par le tribunal, sur 75 accusés. Dix accusés ont été acquittés. Une quinzaine de dossiers en appel doivent encore être jugés, avant que le tribunal ne ferme ses portes, fin 2014.

Créé dans la foulée du génocide, le tribunal a pour vocation de juger les principaux responsables des actes de génocide perpétré au cours de l’année 1994. Entre les mois d’avril et juillet, les crimes perpétrés par des extrémistes hutus ont fait 800 000 morts, selon l’ONU.


FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 20/12/2012

  • RWANDA

    L'opposante hutue Victoire Ingabire condamnée à huit ans de prison

    En savoir plus

  • RWANDA

    Le dernier officier militaire rwandais condamné à la perpétuité par le TPIR

    En savoir plus

  • RWANDA

    Attentat contre Habyarimana : "Le rapport d'expertise est à prendre au sérieux"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)