Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

Les ravisseurs de l’otage français au Nigeria sont "liés à Aqmi", selon Hollande

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/12/2012

D'après le président français, le groupe qui a kidnappé, jeudi, au Nigeria, un ingénieur français d'une société spécialisée dans les énergies est "en lien avec Aqmi ou les groupes qui sont aujourd'hui au Mali."

Invité sur Europe 1 au lendemain de sa visite de deux jours en Algérie, le président français, François Hollande, a donné quelques précisions sur l’enlèvement, jeudi 20 décembre, d’un ingénieur français à Rimi, dans le nord du Nigeria.

François Hollande sur Europe 1 le 21 décembre 2012

 

"Il a été capturé par un groupe puissamment armé qui a tué deux Nigérians et qui est sans doute en lien avec Aqmi [Al-Qaïda au Maghreb islamique] ou les groupes qui sont aujourd'hui au Mali", a affirmé le chef de l'État en début de matinée ce vendredi. Les kidnappeurs, une trentaine selon la police, ont fait irruption dans la résidence où logent les salariés de Vergnet, une société française spécialisée dans les énergies, dans l'État de Katsina, frontalier du Niger. Les deux victimes sont un agent de sécurité et un voisin.

Ne donnant aucune précision sur l’état de santé de l’otage, le président a tenu à déclarer qu’il ne pouvait "pas accepter qu'il y ait des menaces permanentes sur nos ressortissants", ajoutant qu’il n’oubliait pas non plus "les autres otages qui sont aujourd’hui détenus".

Pour François Hollande, ce nouvel enlèvement rappelle que "le terrorisme n’est pas une affaire qui concerne seulement les Maliens ou les Algériens. Ça concerne tous ceux qui sont présents en Afrique, d’abords les Africains […], mais aussi les présences françaises en Afrique car nous y avons des intérêts économiques."

Le président avait officialisé le rapt jeudi, au cours d’une conférence de presse en Algérie.

Première publication : 21/12/2012

  • FRANCE - ALGÉRIE

    Hollande reconnaît les "souffrances" infligées à l'Algérie par la colonisation

    En savoir plus

  • NIGERIA

    L'enlèvement au Nigeria d'un Français revendiqué par le groupe islamiste Ansaru

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Attentat meurtrier contre une église dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)