Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Afrique

Les ravisseurs de l’otage français au Nigeria sont "liés à Aqmi", selon Hollande

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/12/2012

D'après le président français, le groupe qui a kidnappé, jeudi, au Nigeria, un ingénieur français d'une société spécialisée dans les énergies est "en lien avec Aqmi ou les groupes qui sont aujourd'hui au Mali."

Invité sur Europe 1 au lendemain de sa visite de deux jours en Algérie, le président français, François Hollande, a donné quelques précisions sur l’enlèvement, jeudi 20 décembre, d’un ingénieur français à Rimi, dans le nord du Nigeria.

François Hollande sur Europe 1 le 21 décembre 2012

 

"Il a été capturé par un groupe puissamment armé qui a tué deux Nigérians et qui est sans doute en lien avec Aqmi [Al-Qaïda au Maghreb islamique] ou les groupes qui sont aujourd'hui au Mali", a affirmé le chef de l'État en début de matinée ce vendredi. Les kidnappeurs, une trentaine selon la police, ont fait irruption dans la résidence où logent les salariés de Vergnet, une société française spécialisée dans les énergies, dans l'État de Katsina, frontalier du Niger. Les deux victimes sont un agent de sécurité et un voisin.

Ne donnant aucune précision sur l’état de santé de l’otage, le président a tenu à déclarer qu’il ne pouvait "pas accepter qu'il y ait des menaces permanentes sur nos ressortissants", ajoutant qu’il n’oubliait pas non plus "les autres otages qui sont aujourd’hui détenus".

Pour François Hollande, ce nouvel enlèvement rappelle que "le terrorisme n’est pas une affaire qui concerne seulement les Maliens ou les Algériens. Ça concerne tous ceux qui sont présents en Afrique, d’abords les Africains […], mais aussi les présences françaises en Afrique car nous y avons des intérêts économiques."

Le président avait officialisé le rapt jeudi, au cours d’une conférence de presse en Algérie.

Première publication : 21/12/2012

  • FRANCE - ALGÉRIE

    Hollande reconnaît les "souffrances" infligées à l'Algérie par la colonisation

    En savoir plus

  • NIGERIA

    L'enlèvement au Nigeria d'un Français revendiqué par le groupe islamiste Ansaru

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Attentat meurtrier contre une église dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)