Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "sains et saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls défend sa ligne à l'université d'été du PS

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

Moyen-orient

Damas de nouveau touchée par un attentat à la voiture piégée

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/12/2012

Un attentat à la voiture piégée a fait cinq morts, ce samedi, dans la capitale syrienne, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Les explosions se multiplient depuis plusieurs semaines à Damas.

Un nouvel attentat à la voiture piégée a fait cinq morts, ce samedi, et des dizaines de blessés dans le quartier de Qaboun, dans le nord-est de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG proche de l'opposition.

"Cinq hommes ont été tués et des dizaines de personnes blessées dans l'explosion d'une voiture piégée qui a également fait d'importants dégâts matériels à Qaboun", indique l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie. Selon elle, des accrochages ont également eu lieu entre insurgés et forces loyales au président Bachar al Assad à la périphérie sud de la capitale, dans le quartier de Hajar al-Assouad, proche du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, tombé aux mains des rebelles en début de semaine.

Les attentats se sont multipliés ces derniers mois à Damas, la ville la plus sécurisée du pays, et dans sa périphérie, frappant en majorité des bâtiments gouvernementaux et de sécurité. Dans les jours qui viennent, le médiateur pour la Syrie des Nations unies et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, est attendu à Damas où il devrait être reçu par le président, des responsables et certains chefs de faction.

"Personne ne va gagner cette guerre"

Réagissant à la poursuite des combats dans le pays, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a estimé vendredi que la guerre ne serait remportée par aucun des camps. "Ecoutez, personne ne va gagner cette guerre", a-t-il déclaré, en marge d’un sommet Union européenne-Russie, à Bruxelles.

Le chef de la diplomatie russe, selon qui le départ d’Assad ne ferait qu’aggraver les affrontements, a également précisé que la Chine et la Russie seraient bien incapables de convaincre le président syrien de quitter le pouvoir, même si elles essayaient.

Samedi, il a affirmé avoir l'impression que les pays impliqués dans la crise syrienne "priaient" pour que Moscou et Pékin continuent de bloquer toute intervention, à laquelle ils ne sont pas prêts. "Personne n'a envie d'une intervention. Il semble même parfois qu'ils prient pour que la Russie et la Chine continuent de bloquer toute autorisation d'une intervention, parce que dès que ce sera autorisé, ils devront agir, et personne n'est prêt à agir", a déclaré M. Lavrov, selon l'agence de presse publique Ria Novosti.

Moscou et Pékin ont jusqu’ici bloqué tous les projets de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant Bachar al-Assad et ouvrant la porte à des sanctions, voire au recours à la force.

 

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 22/12/2012

  • FOOTBALL

    En pleine guerre civile, la Syrie remporte la coupe d'Asie occidentale

    En savoir plus

  • REPORTAGE EXCLUSIF

    Avec les Palestiniens de Syrie réfugiés dans le camp de Chatila au Liban

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le vice-président syrien prend ses distances avec le régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)