Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Moyen-orient

Damas de nouveau touchée par un attentat à la voiture piégée

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/12/2012

Un attentat à la voiture piégée a fait cinq morts, ce samedi, dans la capitale syrienne, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Les explosions se multiplient depuis plusieurs semaines à Damas.

Un nouvel attentat à la voiture piégée a fait cinq morts, ce samedi, et des dizaines de blessés dans le quartier de Qaboun, dans le nord-est de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG proche de l'opposition.

"Cinq hommes ont été tués et des dizaines de personnes blessées dans l'explosion d'une voiture piégée qui a également fait d'importants dégâts matériels à Qaboun", indique l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie. Selon elle, des accrochages ont également eu lieu entre insurgés et forces loyales au président Bachar al Assad à la périphérie sud de la capitale, dans le quartier de Hajar al-Assouad, proche du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, tombé aux mains des rebelles en début de semaine.

Les attentats se sont multipliés ces derniers mois à Damas, la ville la plus sécurisée du pays, et dans sa périphérie, frappant en majorité des bâtiments gouvernementaux et de sécurité. Dans les jours qui viennent, le médiateur pour la Syrie des Nations unies et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, est attendu à Damas où il devrait être reçu par le président, des responsables et certains chefs de faction.

"Personne ne va gagner cette guerre"

Réagissant à la poursuite des combats dans le pays, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a estimé vendredi que la guerre ne serait remportée par aucun des camps. "Ecoutez, personne ne va gagner cette guerre", a-t-il déclaré, en marge d’un sommet Union européenne-Russie, à Bruxelles.

Le chef de la diplomatie russe, selon qui le départ d’Assad ne ferait qu’aggraver les affrontements, a également précisé que la Chine et la Russie seraient bien incapables de convaincre le président syrien de quitter le pouvoir, même si elles essayaient.

Samedi, il a affirmé avoir l'impression que les pays impliqués dans la crise syrienne "priaient" pour que Moscou et Pékin continuent de bloquer toute intervention, à laquelle ils ne sont pas prêts. "Personne n'a envie d'une intervention. Il semble même parfois qu'ils prient pour que la Russie et la Chine continuent de bloquer toute autorisation d'une intervention, parce que dès que ce sera autorisé, ils devront agir, et personne n'est prêt à agir", a déclaré M. Lavrov, selon l'agence de presse publique Ria Novosti.

Moscou et Pékin ont jusqu’ici bloqué tous les projets de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant Bachar al-Assad et ouvrant la porte à des sanctions, voire au recours à la force.

 

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 22/12/2012

  • FOOTBALL

    En pleine guerre civile, la Syrie remporte la coupe d'Asie occidentale

    En savoir plus

  • REPORTAGE EXCLUSIF

    Avec les Palestiniens de Syrie réfugiés dans le camp de Chatila au Liban

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le vice-président syrien prend ses distances avec le régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)