Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Moyen-orient

Damas de nouveau touchée par un attentat à la voiture piégée

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/12/2012

Un attentat à la voiture piégée a fait cinq morts, ce samedi, dans la capitale syrienne, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Les explosions se multiplient depuis plusieurs semaines à Damas.

Un nouvel attentat à la voiture piégée a fait cinq morts, ce samedi, et des dizaines de blessés dans le quartier de Qaboun, dans le nord-est de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG proche de l'opposition.

"Cinq hommes ont été tués et des dizaines de personnes blessées dans l'explosion d'une voiture piégée qui a également fait d'importants dégâts matériels à Qaboun", indique l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie. Selon elle, des accrochages ont également eu lieu entre insurgés et forces loyales au président Bachar al Assad à la périphérie sud de la capitale, dans le quartier de Hajar al-Assouad, proche du camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, tombé aux mains des rebelles en début de semaine.

Les attentats se sont multipliés ces derniers mois à Damas, la ville la plus sécurisée du pays, et dans sa périphérie, frappant en majorité des bâtiments gouvernementaux et de sécurité. Dans les jours qui viennent, le médiateur pour la Syrie des Nations unies et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, est attendu à Damas où il devrait être reçu par le président, des responsables et certains chefs de faction.

"Personne ne va gagner cette guerre"

Réagissant à la poursuite des combats dans le pays, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a estimé vendredi que la guerre ne serait remportée par aucun des camps. "Ecoutez, personne ne va gagner cette guerre", a-t-il déclaré, en marge d’un sommet Union européenne-Russie, à Bruxelles.

Le chef de la diplomatie russe, selon qui le départ d’Assad ne ferait qu’aggraver les affrontements, a également précisé que la Chine et la Russie seraient bien incapables de convaincre le président syrien de quitter le pouvoir, même si elles essayaient.

Samedi, il a affirmé avoir l'impression que les pays impliqués dans la crise syrienne "priaient" pour que Moscou et Pékin continuent de bloquer toute intervention, à laquelle ils ne sont pas prêts. "Personne n'a envie d'une intervention. Il semble même parfois qu'ils prient pour que la Russie et la Chine continuent de bloquer toute autorisation d'une intervention, parce que dès que ce sera autorisé, ils devront agir, et personne n'est prêt à agir", a déclaré M. Lavrov, selon l'agence de presse publique Ria Novosti.

Moscou et Pékin ont jusqu’ici bloqué tous les projets de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant Bachar al-Assad et ouvrant la porte à des sanctions, voire au recours à la force.

 

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 22/12/2012

  • FOOTBALL

    En pleine guerre civile, la Syrie remporte la coupe d'Asie occidentale

    En savoir plus

  • REPORTAGE EXCLUSIF

    Avec les Palestiniens de Syrie réfugiés dans le camp de Chatila au Liban

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le vice-président syrien prend ses distances avec le régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)