Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Sports

Lyon s'impose à Nice et revient à hauteur du PSG en tête de la Ligue 1

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/12/2012

L'Olympique Lyonnais s'est imposé face à Nice (3-0), samedi soir, dans le cadre de la 19e journée de Ligue 1. Une victoire qui permet à l'OL de recoller au PSG, vainqueur à Brest vendredi, en tête du championnat.

L'Olympique lyonnais a dominé l'OGCN Nice 3-0 au stade de Gerland, samedi, et a pu partir en vacances avec la satisfaction d'avoir rejoint le Paris Saint-Germain au sommet de la Ligue 1 au terme de la 19e et dernière journée de la phase aller.

Trente-huit points, c'est le total des deux co-leaders qui se départagent à la différence de buts, nettement favorable au PSG, à la fois meilleure attaque et meilleure défense du championnat.

Les deux équipes pourraient être amenées à se serrer encore un peu plus en tête pour faire une place à l'Olympique de Marseille s'il bat Saint-Etienne, dimanche, au stade Vélodrome.

Lyon a longtemps tâtonné face à des Niçois auteurs, sous la houlette de Claude Puel, dont c'était le retour à Gerland, d'une bonne première moitié de saison.

Mais, après une première alerte d'Anthony Réveillère qui a touché le poteau à la 34e, Lisandro Lopez a ouvert le score (40e) sur une passe de Bafétimbi Gomis, en contre-attaque.

Pas résigné par son premier échec, Anthony Réveillère a finalement marqué au bout d'une longue course en solo, grâce à des réflexes dignes d'un buteur (56e), alors qu'il s'agit de son premier but en championnat depuis octobre 2007.

Bafétimbi Gomis a fini le travail sur penalty (77e).

La faute de David Ospina qui a conduit au penalty a coûté très cher aux Niçois puisque le gardien a été exclu dans la foulée. Lyon a aussi fini à dix après le carton rouge infligé à Dejan Lovren pour deux cartons jaunes.

Rennes a pris la quatrième place, à trois points de l'OM, en s'imposant à Ajaccio 4-2 dans un match qui s'est achevé dans la confusion.

Adrian Mutu, vieille gloire du football roumain, a ouvert le score à la suite d'un contrôle du bout du pied, preuve que l'ancien joueur de la Fiorentina a gardé de beaux restes. Le Rennais Romain Alessandrini s'est aussi montré sur un coup franc direct.

Le match a été interrompu pendant quelques minutes en fin de deuxième période après le quatrième but rennais, inscrit sur un coup franc indirect dans la surface, accordé alors que Carl Medjani avait donné le ballon à son gardien de la tête.

"Match quasiment parfait"


Un peu plus tôt, le rendez-vous entre les deux derniers champions de France avait viré au calvaire pour Montpellier qui a encaissé quatre buts au Grand Stade de Lille (4-1), et perdu en prime son maître à jouer Younès Belhanda, exclu.

Lille, qui n'avait gagné qu'un seul de ses six derniers matches de championnat, a cette fois-ci affiché un visage plus fringant. Il avait les traits de Nolan Roux, auteur d'un doublé et d'une passe décisive pour Dimitri Payet.

Il n'est pas étranger au quatrième but de son équipe puisque son tir, repoussé par Geoffrey Jourdren, a fini dans les pieds de Ryan Mendes qui a inscrit son deuxième but en Ligue 1 depuis son arrivée cet été.

"Ce soir on a fait quasiment le match parfait", s'est réjoui Nolan Roux au micro de Canal+. "On est conscient de notre potentiel, on connaît la qualité du groupe et ce soir on l'a montrée. Ce qui nous manque encore, c'est la régularité."

Souleymane Camara a bien réduit le score à huit minutes de la fin du temps réglementaire mais ce but n'a pas fondamentalement amélioré le sort des champions de France qui venaient de signer trois victoires de suite.

A l'inverse, les Lillois continuaient à piétiner et affichaient jusqu'ici la 14e attaque du championnat. Ils sont provisoirement septièmes avec 29 points.

A Gueugnon, où il jouait pour cause de suspension de son stade Armand-Césari, Bastia a battu Nancy (4-2), toujours bon dernier.

Les Girondins de Bordeaux et Troyes ont fait match nul (0-0), alors que Lorient a arraché le score de parité 2-2 dans le temps additionnel un nul 2-2 chez lui face au Stade de Reims et glisse à la cinquième place.

 

REUTERS

Première publication : 22/12/2012

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : selon Thiago Silva, la mentalité "a beaucoup changé"

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Le PSG, nouveau leader de Ligue 1

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Choc au sommet entre le PSG et Lyon pour la première place du championnat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)