Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Doutes sur l'identité du second bourreau de Daesh

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Franck Baudino, médecin et PDG de Health 4 Development (H4D)

En savoir plus

POLITIQUE

"L’islam n’est pas organisé en France"

En savoir plus

POLITIQUE

Affaire Fillon - Jouyet : "dommage" que les Français ne puissent pas entendre les enregistrements

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : les revendications des militaires entendues par le pouvoir

En savoir plus

FOCUS

En Iran, un éventuel accord sur le nucléaire divise la population

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pierre Cardin, 92 ans, éternel créateur du futur

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : l'offensive d'Obama face à l'immigration

En savoir plus

Sports

L'OM renoue avec le succès en battant les Verts (1-0)

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/12/2012

Au terme de la 19e journée de Ligue 1, les Marseillais ont retrouvé le sourire en s'imposant à domicile face à Saint-Étienne (1-0) grâce à une tête d'André Ayew. L'OM finit l'année avec 38 points, avec le champion d'automne, le Paris SG, et Lyon.

Marseille, d'un froid réalisme, a difficilement battu Saint-Etienne (1-0) dimanche en clôture de la 19e journée de Ligue 1 et reste dans le trio de tête de la Ligue 1, à égalité de points avec le champion d'automne, le Paris SG, et Lyon.

Avec une 12e victoire depuis le début de la saison, l'OM, pourtant soumis à une sévère cure d'austérité à l'intersaison, réalise une première partie de championnat inespérée et peut plus que jamais viser une place sur le podium en en fin d'exercice.

Après deux revers de suite au Vélodrome (contre Lyon, 4-1 et Lorient, 3-0), l'OM, qui avait beaucoup à se faire pardonner, a donc inversé la tendance sans pour autant montrer grand chose. Sauf une incroyable efficacité qui lui a permis de convertir sa seule véritable occasion du match.

L'entame de match était en effet loin de rassurer les 37.000 spectateurs. Dans une composition classique, avec Jordan Ayew en pointe soutenu par un Mathieu Valbuena positionné très haut, l'OM balbutiait son football et laissait les commandes à Saint-Etienne.

Privés de l'ancien Marseillais Brandao, blessé, et sans Hamouma laissé sur le banc, les Verts n'en profitaient cependant pas et la première demi-heure était insipide comme rarement.

Après 30 minutes plutôt mornes, l'ambiance s'animait quelque peu et l'arbitre M. Thual sortait son premier carton jaune de la soirée pour Brison coupable d'avoir retenu Valbuena.

Le même Valbuena, qui avait sonné le réveil marseillais, était ensuite à l'origine d'une belle action à l'entrée de la surface de réparation conclue par un beau centre pour Jordan Ayew mais que la défense verte dégageait (33).

Le danger venait encore de l'ancien Libournais mais son centre puissant à ras de terre était bien capté par Ruffier (36).


Efficacité chirurgicale

L'OM relevait donc la tête et sur sa première véritable occasion, l'équipe de Baup faisait mouche: la tête d'André Ayew, à la réception d'un centre de la droite de Rod Fanni, était parfaitement décroisée et trompait Ruffier (1-0, 45).

Marseille, d'une efficacité chirurgicale, virait en tête à la pause et malgré toute sa bonne volonté et de nombreuses occasions en seconde période, Saint-Etienne, qui butait sur un très bon Mandanda, n'allait jamais pouvoir revenir.

Ainsi, dès le reprise, le capitaine marseillais s'interposait parfaitement dans les pieds de Guilavogui.

L'équipe de Galtier était ensuite à deux doigts d'égaliser mais la reprise de la tête d'Aubameyang était superbement détournée par Mandanda. Entretemps, l'arbitre assistant avait cependant levé son drapeau pour un hors-jeu.

Alors que la défense marseillaise montrait d'inquiétants signes de fébrilité, Saint-Etienne poussait et l'OM pliait, mais sans rompre. Galtier, sentant les Olympiens friables, lançait ses jokers Romain Hamouma et Renaud Cohade.

Baup lui répondait en sortant Valbuena pour lancer Gignac (68).

Mais Marseille tenait bon et sortait sous les ovations du public qui scandait le nom du buteur Ayew.

AFP

Première publication : 23/12/2012

  • FOOTBALL

    Lyon s'impose à Nice et revient à hauteur du PSG en tête de la Ligue 1

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : le PSG presque couronné champion d'automne

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Le PSG, nouveau leader de Ligue 1

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)