Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Iran : le sport, outil d'émancipation des femmes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec Julien Fournié, dans les coulisses d’un défilé Haute Couture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les femmes décideront de ce que les hommes doivent faire de leurs organes reproductifs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quel avenir pour le partenariat transpacifique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Micmac au PS"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

LE DÉBAT

Valls vs Hamon : le choc des gauches (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Valls vs Hamon : le choc des gauches (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

Moyen-orient

Les armes chimiques syriennes sont toujours en sécurité, selon Israël

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/12/2012

Bien que le régime de Bachar al-Assad ait perdu du terrain face à la rébellion, l'État hébreu assure que l’arsenal chimique syrien "est maîtrisé pour le moment" et qu’il ne constitue pas une menace pour Israël.

Les armes chimiques syriennes sont toujours en sécurité, même si le président Bachar al Assad a perdu le contrôle de plusieurs régions du pays face à la rébellion, a déclaré dimanche un responsable du ministère israélien de la Défense.

"Pour le moment, les armes chimiques sont maîtrisées", a déclaré Amos Gilad, directeur du bureau de la sécurité diplomatique du ministère de la Défense, sur Galeï Tsahal, radio de l'armée israélienne.

"L'opposition ne parvient pas à battre (Bachar al Assad) et il ne parvient pas à battre l'opposition, même s'il contrôle de moins en moins de régions syriennes, et que c'est cela qui compte", a-t-il toutefois précisé.

L'opposition syrienne et des responsables des services de renseignements occidentaux ont exprimé au début du mois leurs craintes de voir le gouvernement de Bachar al Assad recourir aux armes chimiques à la suite des avancées récentes des rebelles sur le terrain.

L'Etat hébreu s'est dit à plusieurs reprises prêt à intervenir afin d'éviter que l'arsenal syrien tombe entre les mains de groupes islamistes, notamment les chiites du Hezbollah libanais.

Le vice-Premier ministre israélien, Moshe Yaalon, a cependant estimé au début du mois que les armes chimiques syriennes ne constituaient pas une menace pour Israël.

L'Etat hébreu et les pays de l'Otan considèrent que Damas dispose de différents stocks d'agents chimiques à usage militaire répartis sur quatre sites.

Reuters

Première publication : 23/12/2012

  • MOYEN-ORIENT

    Deux journalistes israéliens de retour de Syrie créent la polémique

    En savoir plus

  • REPORTAGE EXCLUSIF

    Avec les Palestiniens de Syrie réfugiés dans le camp de Chatila au Liban

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas de nouveau touchée par un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)