Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

Centrafrique : les rebelles du Séléka demandent l'arrêt des hostilités

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/12/2012

La rébellion centrafricaine, qui a pris les armes le 10 décembre, a déclaré "l'arrêt de ses opérations" en vue de préparer une réunion à Libreville. Bangui demande le retrait des rebelles dans les localités occupées pour favoriser le dialogue.

Alors que la rébellion centrafricaine a décrété lundi "l’arrêt de ses opérations", Bangui s’est dit prêt à ouvrir le dialogue avec la coalition rebelle, à condition que celle-ci se retire des positions conquises depuis le 10 décembre. Coalition de plusieurs factions, le Séléka ("alliance") menace de renverser le gouvernement du président François Bozizé, exigeant "le respect" de différents accords de paix signés entre 2007 et 2011.

La rébellion déclare "l’arrêt des opérations"

Le Séléka a déclaré lundi 24 décembre "l'arrêt de ses opérations" et demandé au président centrafricain François Bozizé un cessez-le-feu "en vue de favoriser la préparation du dialogue", se déclarant prêt à ouvrir un couloir humanitaire aux ONG.

La rébellion "se tient à la disposition des ONG afin d'organiser l'accès aux prisonniers" de l'armée régulière. Elle dit détenir "39 éléments (...) faits prisonniers de guerre".

Dimanche, le Séléka, qui a repris les armes il y a 15 jours pour réclamer le respect de différents accords de paix entre 2007 et 2011, a pris le contrôle de Bambari - importante ville du centre sud - malgré sa promesse de "geler les opérations pour permettre le dialogue". Ils ont également fait fi de la proposition des chefs d'État d'Afrique centrale réunis à N'Djamena et qui ont demandé vendredi que les accords soient renégociés à Libreville, au Gabon, "sans délai".

Le Séléka avait déjà affirmé avoir pris deux nouvelles villes dans la région de Bambari, et la rébellion tient toujours la ville diamantifère de Bria (centre), ainsi que plusieurs localités du nord.

À l'issue du sommet de N'Djamena, au Tchad, les chefs d'État avaient demandé au Séléka de se retirer "sous une semaine" des positions conquises. Ils ont essuyé un refus de la rébellion qui demande un cessez-le-feu et des garanties.

Bangui prêt à négocier sous condition

Lundi, le gouvernement centrafricain s'est dit prêt à dialoguer avec la rébellion mais toujours sous la condition d'un retrait des insurgés des positions conquises depuis le 10 décembre.

"Le gouvernement (...) reste disponible pour le dialogue à Libreville (prôné par les chefs d'État d'Afrique centrale vendredi, ndlr) dès que le retrait des rebelles des localités occupées sera effectif", a affirmé le ministre de l'Administration du Territoire, Josué Binoua, dans un communiqué.

"Le gouvernement demande par conséquent aux rebelles de cesser instamment les hostilités et de se retirer des localités occupées pour donner toutes les chances au dialogue de Libreville", poursuit-il dans ce texte.

Le Séléka, qui a conquis trois nouvelles localités depuis samedi - dont l'importante ville de Bambari -, a affirmé que ses actions étaient une réponse aux "provocations" de l'armée régulière, refusant de quitter ses positions sans cessez-le-feu préalable.

Dans un communiqué publié dimanche, le Séléka a de nouveau demandé au président centrafricain François Bozizé un cessez-le-feu "en vue de favoriser la préparation du dialogue (...) prévu à Libreville". Il a affirmé stopper ses opérations sur les positions conquises afin de permettre l'ouverture d'un couloir humanitaire pour les organisations non gouvernementales.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 24/12/2012

  • CENTRAFRIQUE

    Regain de violence en Centrafrique, l'armée tchadienne en renfort

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Des violences interconfessionnelles font une dizaine de morts à Bangui

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Couvre-feu dans trois quartiers de Bangui après des violences interconfessionnelles

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)