Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Sports

Le PSG devient champion d’automne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/12/2012

Lyon, Marseille et Paris totalisent 38 points chacun et occupent la tête du classement de Ligue 1. Avec la meilleure différence de buts sur la première moitié de la saison, Le PSG s'empare du titre honorifique de champion d’automne.

Le Paris Saint-Germain est devenu champion d'automne de la Ligue 1 après sa victoire à Brest 3-0 ce week-end, un titre honorifique à même de rassurer l'ambitieux club de la capitale même si aucune ligne ne sera ajoutée à son palmarès.

Il s'en est fallu de peu, puisque les deux Olympiques totalisent 38 points chacun depuis le succès de Lyon au stade de Gerland samedi contre Nice (3-0), et celui de Marseille au Vélodrome contre Saint-Etienne, dimanche (1-0).

Mais au soir de la 19e et dernière journée de la phase aller, les Rhodaniens et les Marseillais pâtissent de leur différence de buts moins avantageuse. C'est d'autant plus vrai pour l'OM qui a pris l'habitude de gagner ses matches par de toutes petites marges.

De son côté, le PSG affiche à mi-parcours la meilleure attaque - devant Lyon - avec 36 buts inscrits et la défense la plus étanche avec seulement 12 buts dans les filets de Salvatore Sirigu.

Les Parisiens ont longtemps soufflé le chaud et le froid avant de trouver un rythme de croisière au mois de décembre. Et ce rythme est soutenu: trois buts marqués en moyenne lors des quatre derniers matches, pour zéro encaissé.

"Bonnes vacances"

Ils ont poursuivi sur les mêmes bases, vendredi, au stade Francis-Le Blé. Zlatan Ibrahimovic, attaquant le plus prolifique de la première moitié de saison, y est allé de son but, le 18e en championnat depuis qu'il a posé ses valises en France.

Kevin Gameiro a marqué à son tour d'une frappe puissante à la suite d'un ballon mal renvoyé par la défense brestoise. Bernard Mendy, qui a passé huit ans au PSG jusqu'en 2008, a enfoncé le clou, contre son gré.

Cette victoire a fait au moins un heureux, l'entraîneur Carlo Ancelotti: "Ça sera de bonnes vacances, parce que nous sommes en tête du championnat. Nous avons eu encore une fois une bonne performance sur le terrain", a-t-il dit.

"Nous avons eu une confirmation que c'est une bonne période", a-t-il ajouté en conférence de presse, sitôt le match fini.

Pas impressionnés, les Lyonnais ont répliqué 24 heures plus tard en inscrivant le même nombre de buts contre Nice. Ce résultat n'a rien d'anodin puisque les Niçois n'avaient plus perdu en championnat depuis la 10e journée, fin octobre.

De fait, les joueurs de Rémi Garde ont longtemps tâtonné face aux hommes de Claude Puel, par ailleurs ancien entraîneur de Lyon, qui faisait son retour au stade de Gerland un an et demi après un divorce douloureux avec l'OL.

Une première pour Réveillère depuis 5 ans


Lisandro Lopez, Bafétimbi Gomis et, plus surprenant, le défenseur Anthony Réveillère ont chacun marqué. Une première depuis octobre 2007 pour l'arrière droit, qui a également touché le poteau au cours du match.

Parisiens et Lyonnais ont encore dû un peu plus se serrer au sommet dimanche pour faire une place aux Marseillais, lesquels se sont contentés d'un seul but, signé André Ayew d'une tête puissante quasiment depuis le point de penalty.

Derrière ces trois leaders, l'écart s'est creusé avec les poursuivants. Le Stade Rennais, qui est allé battre l'AC Ajaccio samedi (4-2) est à 32 points, et Lorient est à 31 points après son match nul 2-2 contre le Stade de Reims.

Paris, Lyon et Marseille sont pour donc les mieux placés pour succéder à Montpellier et à Lille au palmarès de la Ligue 1. Le duel des deux derniers champions a tourné samedi en faveur des Lillois, et largement (4-1).

Les hommes de Rudi Garcia ont affiché un bien meilleur visage que d'habitude. Ce visage avait les traits de Nolan Roux, impliqué dans les quatre buts de son équipe, et de Dimitri Payet, qui a multiplié les passes justes et marqué.

La Ligue 1, pour l'instant le plus indécis des cinq grands championnats européens, reprendra le week-end du 11-12-13 janvier. Pour un marathon final jusqu'au coeur du printemps.

Reuters

Première publication : 24/12/2012

  • LIGUE 1

    L'OM renoue avec le succès en battant les Verts (1-0)

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Lyon s'impose à Nice et revient à hauteur du PSG en tête de la Ligue 1

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : selon Thiago Silva, la mentalité "a beaucoup changé"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)