Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : la seconde boîte noire a été retrouvée

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Les États-Unis ferment leur ambassade en Libye

    En savoir plus

  • Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Trêve de douze heures à Gaza, les négociations se poursuivent à Paris

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le Premier ministre indien tente d’apaiser la colère après le viol d’une étudiante

© FRANCE 24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 24/12/2012

Depuis le viol collectif d’une étudiante dans un bus à New Delhi, le 16 décembre, une vague d'indignation secoue l'Inde. Le Premier ministre Manmohan Singh appelle au calme et promet de tout faire pour assurer la sécurité des femmes.

"La colère contre ce crime est justifiée, mais la violence ne servira à rien. J'en appelle à tous les citoyens à maintenir la paix et le calme." Après plus d’une semaine de manifestations, le Premier ministre indien,  Manmohan Singh, a pris la parole lundi 24 décembre pour tenter d’apaiser  la grogne des Indiens.

Les déclarations du Premier ministre indien

Le 16 décembre, une étudiante âgée de 23 ans a été violée par six hommes et battue à coups de barre de fer à bord d'un autobus à New Delhi. Jetée du car avec le jeune homme qui l’accompagnait, elle a été laissée pour morte et souffre de graves blessures intestinales. Depuis, ce fait divers, qui a suscité l’indignation des Indiens, est à l’origine d’une vague de protestation à travers le pays. 

Lundi, la police a indiqué qu’une centaine de personnes, dont 60 policiers, ont été blessées dans les manifestations la veille, pourtant interdites temporairement dans le centre de la capitale. "Il y a une colère et une angoisse réelles et justifiées après cet événement atroce mais je suis sincèrement attristé par la tournure des événements qui ont mené à des affrontements entre les manifestants et la police", a déclaré le Premier ministre, assurant que le gouvernement ne resterait pas inactif.
 
New Delhi, capitale du viol
 
Visite présidentielle sous haute surveillance

La sécurité a été renforcée, lundi 24 décembre, dans la capitale indienne, en raison de la visite de 24 heures de Vladimir Poutine.

Le lieu de la cérémonie prévue en l’honneur du président russe a été changé par précaution. Une conférence de presse avec Singh et Poutine doit également avoir lieu à l’occasion de cet événement.

"Nous allons examiner sans délai non seulement les réponses à ce terrible crime, mais aussi tous les aspects concernant la sécurité des femmes et des enfants, et la punition de ceux qui commettent ces crimes monstrueux", a ajouté le chef de gouvernement.
 
Les chiffres officiels indiquent que sur les 256 329 crimes violents enregistrés en Inde en 2011, 228 650 avaient pour victime une ou des femmes.
 
New Delhi a été surnommée "la capitale du viol", en raison de l'envolée de ce crime qui enregistre, en 2012, une augmentation de 17 %.
 
Hospitalisée en soins intensifs, la jeune femme violée à l'origine du mouvement de colère commençait ce week-end à aller mieux, selon les autorités de l'hôpital. Quant aux auteurs du viol, tous ont été arrêtés et incarcérés.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 24/12/2012

  • INDE

    Sous la pression de la rue, l'Inde envisage la peine de mort pour un viol collectif

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)