Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

SPORT

"Boxing Day" : en Angleterre, les footballeurs ne se font pas de cadeaux

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 26/12/2012

Le championnat d'Angleterre ne connait pas de pause durant les fêtes de fin d'année. Traditionnellement, le 26 décembre, appelé "Boxing Day", les amateurs de football se rassemblent au stade ou devant leur télévision.

Le programme du 26 décembre

Les matchs de la 19e journée à partir de 16h:

Manchester United - Newcastle
Sunderland - Manchester City
Norwich - Chelsea
Everton - Wigan
Fulham - Southampton
Queens Park Rangers - West Bromwich
Reading - Swansea
Aston Villa - Tottenham
Stoke - Liverpool
Arsenal - West Ham (reporté)

Alors que dans les autres championnats européens les footballeurs profitent des fêtes de fin d’année pour faire une petite pause en famille, en Angleterre les joueurs ne quittent pas leurs crampons.

Au lendemain de Noël, le 26 décembre, ils sont sur les terrains. Appelée "Boxing Day" ou "jour des boîtes", cette journée est sacrée pour les supporters qui se rassemblent dans les stades ou devant leur télévision pour encourager leur équipe.

Une tradition "so british"

Cette tradition remonte au XIXe siècle, où le 26 décembre était déjà férié. Les prêtres ouvraient ce jour-là les troncs des églises et distribuaient l’aumône aux pauvres dans une petite boîte.

Les domestiques avaient également pour habitude de présenter une boîte à leurs maîtres pour recevoir des étrennes. Les serviteurs profitaient aussi de ce congé pour se rendre au stade et assister aux matchs de football, un sport de plus en plus populaire à l'époque. C’est d’ailleurs le 26 décembre 1860 qu’eut lieu la toute première rencontre interclubs entre Sheffield FC et Hallam FC.

Pendant longtemps, les organisateurs ont essayé de programmer des rencontres entre équipes voisines pour éviter aux supporters de faire de longs trajets aux lendemains de fêtes bien arrosées.

Mais cette tradition s’est aujourd’hui perdue car les autorités se sont rendu compte qu’il était encore plus dangereux d’organiser à cette période des derbys entre clubs rivaux.

L'équipe de Sheffield FC en 1860
www.sheffieldfc.com

Un Boxing Day critiqué

Entre le 22 décembre et le 2 janvier, la Premier League ne chôme pas avec pas moins de quatre journées de championnat. Même si cette tradition footballistique est très ancrée en Angleterre, les entraîneurs voudraient y mettre un terme. Ils estiment que leurs joueurs sont privés d’un repos nécessaire contrairement aux autres clubs européens, sous prétexte de faire de l’audience télévisé.

"Cela ne servirait pas seulement à donner du repos aux joueurs, mais cela leur permettrait de se débarrasser de toutes leurs petites blessures", avait expliqué Sir Alex Ferguson, le coach de Manchester United, la saison dernière. "Cela donnerait aussi un peu de fraîcheur mentale à tout le monde, y compris à l’encadrement, qui s’accommoderait aussi d’une trêve. Mais on n’écoute pas les gens qui comptent vraiment, les supporters, les joueurs, les entraîneurs. On en vient à penser que la télé a trop de pouvoir", avait-il ajouté.

Les clubs anglais seraient ainsi beaucoup moins en forme pour aborder les phases finales de la Ligue des champions. Pour preuve, entre le tirage au sort des huitièmes de finale, le 20 décembre et le match aller le 13 février, Manchester United aura joué deux matchs de plus que son futur adversaire le Real Madrid.

Présentation du boxing day 2012

Manchester United veut creuser l’écart

Malgré les critiques, le "Boxing Day" aura encore bien lieu cette année. Les "Red Devils" de Manchester sont d'ores et déjà assurés d’être champion d’automne, mais ils vont avoir à cœur de marquer les esprits après un match nul décevant dimanche dernier contre Swansea (1-1). Face à Newcastle, l’équipe d’Alex Ferguson veut creuser l’écart en tête du championnat et pourra compter sur son attaquant vedette Robin Van Persie, meilleur buteur de la formation avec 12 buts depuis le début de la saison.

En deuxième position, Manchester City, qui se déplace à Sunderland, n’a plus que quatre points de retard. A l’occasion de cette rencontre, Mario Balotelli devrait faire son retour sur la pelouse. Officiellement malade, l’attaquant italien souhaiterait en réalité quitter le club de City durant le mercato d’hiver.

Chelsea, troisième du classement, à sept points de City, est sur une bonne lancée après deux écrasantes victoires en League Cup contre Leeds (5-1) et en championnat contre Aston Villa (8-0). Les Blues abordent en pleine confiance leur match contre Norwich.

De son côté, Arsenal, en 4e place, bénéficie finalement d’un peu de repos ce mercredi. Sa rencontre contre West Ham a finalement été reportée à cause d’une grève du métro londonien. 

Première publication : 26/12/2012

  • PREMIER LEAGUE

    Retour de Thierry Henry à Arsenal, selon le "Daily Mail"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Premier League : Manchester United s'impose face à Arsenal et prend la tête du classement

    En savoir plus

  • PREMIER LEAGUE

    Robin van Persie quitte Arsenal pour Manchester United

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)