Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

Economie

Les cadeaux de Noël "made in France" ont séduit les Français

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/12/2012

Une récente étude réalisée par OpinionWay indique que la majorité des Français a fait le choix du "made in France" pour gâter leur entourage à Noël. Ils déplorent néanmoins le manque de visibilité des produits français et leur coût élevé.

Une majorité de Français (55%) a opté pour l'achat de cadeaux "made in France" pour Noël, même s'ils sont encore un certain nombre à juger que ces produits devraient être un peu moins chers ou davantage visibles dans les magasins, indique mercredi une étude OpinionWay pour Alittlemarket.

Selon cette étude réalisée en ligne auprès de 1.054 personnes sélectionnées selon la méthode des quotas, les hommes et les personnes plus âgées sont ceux qui ont le plus offert de cadeaux d'origine française.

Ainsi, les hommes sont 58% à avoir favorisé les présents "made in France" (contre 53% pour les femmes), de même que les 65 ans et plus qui les ont plébiscités à 77%.

"Lors de mes achats de Noël, j'ai essayé de favoriser les produits Made in France lorsque je le pouvais. Ce sont des produits de qualité et puis on sait d'où ça vient, c'est important à mes yeux, et si ça peut permettre de soutenir l'emploi en France, c'est encore mieux !", relate ainsi une jeune femme de 30 ans, Alix, cliente chez Alittlemarket, citée dans le communiqué.

Les inactifs sont également très nombreux (67%) à avoir fait le choix de l'achat France pour les fêtes.

Pourtant l'argument du prix reste encore celui qui dissuade le plus quand il s'agit de sélectionner ou pas l'origine française de ce qu'on mettra sous le sapin.

47% des personnes interrogées réclament ainsi des produits "made in France" moins chers, et le placent comme argument numéro un pour être davantage incités à les acheter.

Viennent ensuite la question d'une "meilleure indication (norme) sur l'origine des produits" (42%) ou de la disponibilité (36%).

Près d'un Français sur trois se montrerait également séduit par la proposition du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, de mettre en place des rayons made in France dans les magasins. Ils sont 27% à déclarer que cela favoriserait l'achat de cadeaux "made in France" à l'avenir.

 

AFP
 

Première publication : 26/12/2012

  • REPORTAGE

    En plein débat sur le "made in France", le savoir-faire hexagonal tient salon à Paris

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le budget d'austérité made in France vaut la rigueur espagnole ou italienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)