Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

Economie

Les cadeaux de Noël "made in France" ont séduit les Français

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/12/2012

Une récente étude réalisée par OpinionWay indique que la majorité des Français a fait le choix du "made in France" pour gâter leur entourage à Noël. Ils déplorent néanmoins le manque de visibilité des produits français et leur coût élevé.

Une majorité de Français (55%) a opté pour l'achat de cadeaux "made in France" pour Noël, même s'ils sont encore un certain nombre à juger que ces produits devraient être un peu moins chers ou davantage visibles dans les magasins, indique mercredi une étude OpinionWay pour Alittlemarket.

Selon cette étude réalisée en ligne auprès de 1.054 personnes sélectionnées selon la méthode des quotas, les hommes et les personnes plus âgées sont ceux qui ont le plus offert de cadeaux d'origine française.

Ainsi, les hommes sont 58% à avoir favorisé les présents "made in France" (contre 53% pour les femmes), de même que les 65 ans et plus qui les ont plébiscités à 77%.

"Lors de mes achats de Noël, j'ai essayé de favoriser les produits Made in France lorsque je le pouvais. Ce sont des produits de qualité et puis on sait d'où ça vient, c'est important à mes yeux, et si ça peut permettre de soutenir l'emploi en France, c'est encore mieux !", relate ainsi une jeune femme de 30 ans, Alix, cliente chez Alittlemarket, citée dans le communiqué.

Les inactifs sont également très nombreux (67%) à avoir fait le choix de l'achat France pour les fêtes.

Pourtant l'argument du prix reste encore celui qui dissuade le plus quand il s'agit de sélectionner ou pas l'origine française de ce qu'on mettra sous le sapin.

47% des personnes interrogées réclament ainsi des produits "made in France" moins chers, et le placent comme argument numéro un pour être davantage incités à les acheter.

Viennent ensuite la question d'une "meilleure indication (norme) sur l'origine des produits" (42%) ou de la disponibilité (36%).

Près d'un Français sur trois se montrerait également séduit par la proposition du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, de mettre en place des rayons made in France dans les magasins. Ils sont 27% à déclarer que cela favoriserait l'achat de cadeaux "made in France" à l'avenir.

 

AFP
 

Première publication : 26/12/2012

  • REPORTAGE

    En plein débat sur le "made in France", le savoir-faire hexagonal tient salon à Paris

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le budget d'austérité made in France vaut la rigueur espagnole ou italienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)