Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

FRANCE

Le Drian en Afghanistan : un secret d’État trahi par des crêpes

© AFP

Texte par Aude MAZOUÉ

Dernière modification : 28/12/2012

La marque de produits laitiers Paysan Breton a annoncé, dans l'un de ses communiqués, le voyage du ministre de la défense Jean-Yves Le Drian en Afghanistan, à l'occasion du réveillon du 31 décembre jusqu'alors tenu secret.

C’est ce qu’on appelle une gaffe. La coopérative laitière Laïta, qui exploite la marque Paysan Breton (lait, beurre, crêpes), s’est fendue jeudi d’un communiqué pour faire savoir que 8 000 crêpes seraient offertes à 800 militaires français en Afghanistan pour le réveillon de la Saint-Sylvestre. Seul problème, l'entourage de Jean-Yves Le Drian s'était contenté d'évoquer un déplacement du ministre auprès de troupes françaises à l'étranger à l'occasion du Nouvel an, souhaitant garder secrète, jusqu'au dernier moment, la destination.

Le manque de bon sens de Paysan Breton

"Un Nouvel an très breton pour les militaires français en Afghanistan", claironne la marque bretonne dans son communiqué. "Profondément attaché à la Bretagne, M. Jean-Yves Le Drian a choisi d'offrir des crêpes, un produit authentiquement breton, et a volontiers accepté ce don de Laïta pour les soldats engagés en Afghanistan."

La suite du texte indique que "ce geste de soutien aux troupes a été décidé lors du récent voyage en Algérie du président de la République François Hollande, par MM. Jean-Yves Le Drian et Christian Couilleau, directeur général de Laïta, qui accompagnaient le président français".

Un risque pour la sécurité ?

S’apercevant de l’impair commis, l'agence chargée de la communication de Laïta, qui regroupe les marques Paysan Breton, Mamie Nova et Régilait, a immédiatement retiré son communiqué. Sur la demande express du ministère de la Défense. Trop tard, l’information avait déjà fait le tour des médias.

Une telle bourde peut-elle mettre en danger la sécurité du déplacement ministériel ? "Dire qu’on va rendre visite à des troupes françaises à cette période de l’année est tout sauf un secret d’État", explique François Géré, président de l’Institut français d’analyse stratégique, sur les ondes de France Info. "Mais si l’on fait trop de bruit autour de cette affaire, cela peut représenter un risque, mais un risque limité."

Au-delà de la question sécuritaire, pour beaucoup d’observateurs, le communiqué fait du ministre de la défense un VRP de luxe de la marque bretonne. "Il y a un lien tout à fait mal venu entre une marque de produits bretons et le ministre de la Défense. Il eût été préférable de faire savoir que le ministre venait avec des denrées alimentaires de sa région d’origine, sans mentionner la marque", explique François Géré, spécialiste de l’IFAS sur les ondes de France Info. Précisons qu’avant de devenir, en mai, ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était depuis 2004 le président du conseil régional de Bretagne. Il a, en outre, été maire de Lorient de 1981 à 1998 et député du Morbihan durant 25 ans.

Véritable gaffe ou coup de publicité savamment orchestré ? Les crêpes auront cette année, sans nul doute, un goût amer pour le ministre Jean-Yves Le Drian.

Première publication : 28/12/2012

  • AFGHANISTAN

    L'armée française quitte la région afghane de la Kapisa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)