Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Afrique

Une centaine de militaires français déployés à Bangui

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/12/2012

Alors que la Séléka, l'opposition armée, menace le gouvernement du président Bozizé, Paris a envoyé, samedi, 150 militaires basés au Gabon pour renforcer les 250 soldats français déjà présents à Bangui afin de protéger les ressortissants français.

Dans la nuit de vendredi à samedi, environ 150 militaires français en provenance des Forces françaises au Gabon ont été déployés à Bangui, a annoncé le ministère français de la Défense.

La compagnie du 8e régiment parachutiste d'infanterie de marine stationnée sur l'aéroport de Bangui a été renforcée samedi matin par une compagnie de légionnaires du 2e régiment étranger de parachutistes en mission de courte durée au Gabon, précise le ministère sur son site internet.



Paris a refusé d'intervenir en Centrafrique pour sauver le régime de François Bozizé menacé par les rebelles de l'alliance Séléka, affirmant avoir pour seule préoccupation d'assurer la sécurité de ses ressortissants.

Les habitants de la capitale centrafricaine ont commencé vendredi à faire des réserves ou à plier bagages, sur fond de grandes manoeuvres diplomatiques.

Les insurgés, qui accusent François Bozizé de ne pas avoir respecté les termes d'un accord de paix conclu en 2007, ont repris les armes le 10 décembre et se trouvent désormais aux portes de la ville.

Reuters
 

Première publication : 29/12/2012

  • CENTRAFRIQUE

    Le pouvoir et les rebelles acceptent de négocier

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Acculé, le régime de Bozizé est contraint de négocier avec les rebelles

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Hollande : "La France n'interviendra pas dans les affaires de la Centrafrique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)