Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

Culture

Les œuvres de Sweig et Apollinaire tombent dans le domaine public

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/12/2012

Au 1er janvier 2013, les œuvres de Stefan Zweig entreront dans le domaine public, 70 ans après la mort de l'écrivain autrichien. Celles du poète français Guillaume Apollinaire connaîtront le même sort au mois de septembre prochain.

Le 1er janvier, l'oeuvre de l'écrivain autrichien Stefan Zweig tombera dans le domaine public, et, en septembre, ce sera celle de Guillaume Apollinaire, entraînant un boom de nouvelles publications et la convoitise des éditeurs numériques, qui lorgnent sur les contenus gratuits.

Les règles de la durée de la propriété intellectuelle sont assez complexes: depuis la loi du 27 mars 1997, transposant une directive européenne, la protection des droits d'auteur est de 70 ans post mortem. L'ancien système français était de 50 ans après la mort de l'auteur. Il existe aussi des prolongations pour les années de guerre et pour les auteurs "morts pour la France".

Ainsi, l'oeuvre d'Apollinaire, disparu le 9 novembre 1918, tombera seulement dans le domaine public en septembre 2013, le poète ayant été déclaré "mort pour la France".

En revanche, l'auteur de "La Confusion des sentiments", Stefan Zweig, qui s'est suicidé le 22 février 1942 au Brésil, tombe dans le domaine public au 1er janvier suivant le 70e anniversaire de sa mort. Tout comme l'Autrichien Robert Musil, décédé le 15 avril 1942.

Il n'y a pas de liste officielle des dates auxquelles les oeuvres ne sont plus protégées, ce qui engendre des erreurs de plus ou moins bonne foi.

Quand un auteur rejoint le domaine public, ce sont des revenus qui s'évanouissent pour les ayant droits mais aussi pour les éditeurs propriétaires des droits (exploitation exclusive en librairie, droits de reproduction, notamment pour les manuels scolaires).

"C'est le texte qui tombe dans le domaine public et non les traductions ou les annotations. Les éditions annotées deviennent des éditions de référence, cela permet de prolonger la durée de vie", explique un spécialiste, Me Emmanuel Pierrat, dans Livres Hebdo.

Apollinaire, Rolland, Hitler

Premier à dégainer, Flammarion sort le 2 janvier "24 heures de la vie d'une femme", "Lettre d'une inconnue" et "Amok" de Stefan Zweig. Suivi de près par Le Livre de Poche (40 titres de Zweig au catalogue), qui publie le 3 janvier de nouvelles traductions du "Joueur d'échecs", puis de "Amok" et "Lettre d'une inconnue" en février.

Robert Laffont prévoit en février de nouvelles traductions dans la collection Bouquins. D'autres sorties sont attendues chez Payot Rivages.

Quant à Gallimard, il proposera en avril "Romans, nouvelles et récits" en Pléiade, édition retraduite par 14 traducteurs sous la direction de Jean-Pierre Lefebvre.

Apollinaire n'est pas en reste avec, en avril, une édition spéciale en Folio pour le centenaire de la publication d'"Alcools", avec un portrait du poète, des lettres, un lexique et des hommages. Flammarion prépare aussi des éditions d'"Alcools" et de "Calligrammes", ainsi que le Livre de Poche.

En 2015, les oeuvres de Romain Rolland, mort le 30 décembre 1944, et de Jean Giraudoux, disparu le 31 janvier 1944, tomberont aussi dans le domaine public.

Le 1er janvier 2016, ce sera au tour de "Mein Kampf" d'Adolf Hitler, mort en 1945. Le Land de Bavière, qui en détient les droits, a annoncé en octobre rechercher des moyens juridiques pour empêcher sa libre réédition en Allemagne.

En France, Fayard travaille, avec des chercheurs de Munich, à une édition critique et à une nouvelle traduction, précise Livres Hebdo.

Toujours en 2016, les oeuvres de Robert Brasillach, décédé le 6 février 1945, et de Pierre Drieu La Rochelle, mort le 15 mars 1945, mais aussi de Paul Valéry, disparu le 20 juillet 1945, tomberont dans le domaine public.

Du côté des librairies numériques, on trouve déjà de nombreux classiques gratuits au format ePub, et ces nouveaux textes libres de droit représenteront une aubaine.

La Bibliothèque nationale de France offre aussi un large éventail d'oeuvres du domaine public dans sa bibliothèque numérique Gallica, qui ne cesse de s'enrichir.

AFP

Première publication : 30/12/2012

  • LITTÉRATURE

    La retraite de Philip Roth plonge le monde littéraire dans l'émoi

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'association des Éditeurs indépendants demande à Hollande de soutenir la poésie

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Emmanuelle Pireyre reçoit le prix Médicis pour "Féérie générale"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)