Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Economie

À l'occasion de ses vœux, Angela Merkel prévoit une année 2013 difficile

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/12/2012

Dans son allocution pour la nouvelle année, qui sera diffusée lundi soir à la télévision allemande, la chancelière appelle ses concitoyens à patienter car l'environnement économique sera plus difficile en 2013 et la "crise loin d'être terminée".

La crise de la dette en zone euro est loin d'être terminée bien que les mesures d'austérités mises en place commencent à porter leurs fruits, déclare la chancelière allemande Angela Merkel dans ses voeux pour la nouvelle année, qui seront diffusés à la télévision allemande lundi soir.

Dans cette intervention publique, la dirigeante exhorte les Allemands à être plus patients, même si la crise de la zone euro dure désormais depuis trois ans.

"Pour notre prospérité et notre solidarité nous devons trouver le bon équilibre", a-t-elle déclaré. "La crise de la dette souveraine européenne montre à quel point cet équilibre est important."

"Les réformes que nous avons proposées commencent à produire leurs effets. Cependant nous devons faire preuve de patience. La crise est loin d'être terminée."

Par ces propos, la chancelière allemande contredit indirectement le ministre des Finances, Wolfgang Schaüble, qui avait déclaré dans un entretien publié vendredi dans le Bild que le pire était passé.

Sur le plan de la politique intérieur, Angela Merkel, qui cherchera à obtenir un troisième mandat lors des élections de septembre, s'est félicitée de la chute du chômage, au plus bas depuis la réunification.

Elle a cependant averti que 2013 pourrait être plus difficile que l'année écoulée, en raison d'un ralentissement de la croissance économique.

Reuters

Première publication : 31/12/2012

  • ZONE EURO

    Angela Merkel a pris "conscience du devoir de solidarité dans la zone euro"

    En savoir plus

  • SOMMET EUROPÉEN

    Merkel : "Je reste fidèle à mes principes, aucune prestation sans contrepartie"

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Angela Merkel accepte de mutualiser la dette... en Allemagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)