Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

  • En direct : suivez le match PSG - FC Barcelone

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

FRANCE

La famille de l'otage français Francis Collomp, enlevé au Sahel, lance un appel aux ravisseurs

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/12/2012

En désespoir de cause, la famille de l'otage français enlevé au Nigeria le 19 décembre a lancé un appel aux ravisseurs, rappelant notamment son état de santé fragile. Ce n'est pas la première fois que des proches d'otages prennent la parole.

Sans nouvelles de Francis Collomp, enlevé dans le nord du Nigéria le 19 décembre, sa famille a décidé de passer à l'action. Dans une vidéo postée sur YouTube, sa belle-soeur a notamment lancé un appel aux ravisseurs pour demander sa libération, rappelant qu'il est "malade et a besoin d'un traitement régulier".

"Je m'adresse aux ravisseurs de Monsieur Collomp Francis", déclare la belle-soeur de l'otage français, Gilda Marbois, dans cette vidéo enregistrée par le site d'information réunionnais Imaz press Réunion.

"Libérez mon beau-frère car ma soeur est dans la peine, dans la détresse. Et nous aussi, sa famille, nous souffrons avec elle. Ayez pitié de nous, nous qui sommes loin du Nigeria. Nous n'avons rien à voir avec vos problèmes", supplie la soeur de l'épouse de M. Collomp, dans cette vidéo d'environ une minute.

Agé de 63 ans, l'ingénieur vivait à la Réunion avec sa femme originaire de l'île. Il a été enlevé le 19 décembre à Rimi, dans l'État du Katsina (nord du Nigeria) lors d'une attaque de sa résidence par une trentaine d'hommes armés. En signe de solidarité avec l'ingénieur, la ville du Port où il résidait a déployé sur la façade de sa mairie une grande photo de lui.

Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru qui serait lié au groupe islamiste Boko Haram. Ansaru a justifié son action par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans", évoquant notamment l'intervention militaire en préparation dans le nord du Mali et la loi de 2011 contre le port du voile intégral en public.

La belle-soeur de Francis Collomp lance un appel aux ravisseurs


Quant à la belle-soeur de l'otage, elle rappelle dans son message enregistré que l'ingénieur français travaillant pour l'entreprise Vergnet (spécialisée dans les éoliennes et les énergies renouvelables) est un "gros malade cardiaque qui a besoin d'un traitement régulier". "Il ne voulait que vous faire du bien, il voulait vous aider" dit-elle encore.

Ce n'est pas la première fois que les familles d'otages français au Sahel montent au créneau pour tenter de faire avancer la situation de leurs proches. Organisés en comité de soutien, certains membres de familles n’hésitent plus à interpeller publiquement l’État français et les ravisseurs eux-mêmes.

Exaspéré de ne pas voir d'évolution, le frère de Pierre Legrand, enlevé au Niger en septembre 2010, a posté un message sur YouTube à destination des ravisseurs, la veille de Noël.

À la surprise générale, une réponse des membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a été publiée sur le site de partage de vidéo, le 26 décembre. Les membres du groupe islamiste imputent à Paris la responsabilité de l'échec des négociations pour la libération des quatre otages français enlevés en septembre 2010 au Niger.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 31/12/2012

  • NIGERIA

    Les ravisseurs de l’otage français au Nigeria sont "liés à Aqmi", selon Hollande

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Enlèvement de sept membres d'équipage d'une entreprise pétrolière française

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Attentat meurtrier contre une église dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)