Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

FRANCE

La famille de l'otage français Francis Collomp, enlevé au Sahel, lance un appel aux ravisseurs

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/12/2012

En désespoir de cause, la famille de l'otage français enlevé au Nigeria le 19 décembre a lancé un appel aux ravisseurs, rappelant notamment son état de santé fragile. Ce n'est pas la première fois que des proches d'otages prennent la parole.

Sans nouvelles de Francis Collomp, enlevé dans le nord du Nigéria le 19 décembre, sa famille a décidé de passer à l'action. Dans une vidéo postée sur YouTube, sa belle-soeur a notamment lancé un appel aux ravisseurs pour demander sa libération, rappelant qu'il est "malade et a besoin d'un traitement régulier".

"Je m'adresse aux ravisseurs de Monsieur Collomp Francis", déclare la belle-soeur de l'otage français, Gilda Marbois, dans cette vidéo enregistrée par le site d'information réunionnais Imaz press Réunion.

"Libérez mon beau-frère car ma soeur est dans la peine, dans la détresse. Et nous aussi, sa famille, nous souffrons avec elle. Ayez pitié de nous, nous qui sommes loin du Nigeria. Nous n'avons rien à voir avec vos problèmes", supplie la soeur de l'épouse de M. Collomp, dans cette vidéo d'environ une minute.

Agé de 63 ans, l'ingénieur vivait à la Réunion avec sa femme originaire de l'île. Il a été enlevé le 19 décembre à Rimi, dans l'État du Katsina (nord du Nigeria) lors d'une attaque de sa résidence par une trentaine d'hommes armés. En signe de solidarité avec l'ingénieur, la ville du Port où il résidait a déployé sur la façade de sa mairie une grande photo de lui.

Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru qui serait lié au groupe islamiste Boko Haram. Ansaru a justifié son action par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans", évoquant notamment l'intervention militaire en préparation dans le nord du Mali et la loi de 2011 contre le port du voile intégral en public.

La belle-soeur de Francis Collomp lance un appel aux ravisseurs


Quant à la belle-soeur de l'otage, elle rappelle dans son message enregistré que l'ingénieur français travaillant pour l'entreprise Vergnet (spécialisée dans les éoliennes et les énergies renouvelables) est un "gros malade cardiaque qui a besoin d'un traitement régulier". "Il ne voulait que vous faire du bien, il voulait vous aider" dit-elle encore.

Ce n'est pas la première fois que les familles d'otages français au Sahel montent au créneau pour tenter de faire avancer la situation de leurs proches. Organisés en comité de soutien, certains membres de familles n’hésitent plus à interpeller publiquement l’État français et les ravisseurs eux-mêmes.

Exaspéré de ne pas voir d'évolution, le frère de Pierre Legrand, enlevé au Niger en septembre 2010, a posté un message sur YouTube à destination des ravisseurs, la veille de Noël.

À la surprise générale, une réponse des membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a été publiée sur le site de partage de vidéo, le 26 décembre. Les membres du groupe islamiste imputent à Paris la responsabilité de l'échec des négociations pour la libération des quatre otages français enlevés en septembre 2010 au Niger.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 31/12/2012

  • NIGERIA

    Les ravisseurs de l’otage français au Nigeria sont "liés à Aqmi", selon Hollande

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Enlèvement de sept membres d'équipage d'une entreprise pétrolière française

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Attentat meurtrier contre une église dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)