Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Grande Guerre : il n'y a pas qu'un seul coupable, selon Christopher Clark

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

FRANCE

La famille de l'otage français Francis Collomp, enlevé au Sahel, lance un appel aux ravisseurs

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/12/2012

En désespoir de cause, la famille de l'otage français enlevé au Nigeria le 19 décembre a lancé un appel aux ravisseurs, rappelant notamment son état de santé fragile. Ce n'est pas la première fois que des proches d'otages prennent la parole.

Sans nouvelles de Francis Collomp, enlevé dans le nord du Nigéria le 19 décembre, sa famille a décidé de passer à l'action. Dans une vidéo postée sur YouTube, sa belle-soeur a notamment lancé un appel aux ravisseurs pour demander sa libération, rappelant qu'il est "malade et a besoin d'un traitement régulier".

"Je m'adresse aux ravisseurs de Monsieur Collomp Francis", déclare la belle-soeur de l'otage français, Gilda Marbois, dans cette vidéo enregistrée par le site d'information réunionnais Imaz press Réunion.

"Libérez mon beau-frère car ma soeur est dans la peine, dans la détresse. Et nous aussi, sa famille, nous souffrons avec elle. Ayez pitié de nous, nous qui sommes loin du Nigeria. Nous n'avons rien à voir avec vos problèmes", supplie la soeur de l'épouse de M. Collomp, dans cette vidéo d'environ une minute.

Agé de 63 ans, l'ingénieur vivait à la Réunion avec sa femme originaire de l'île. Il a été enlevé le 19 décembre à Rimi, dans l'État du Katsina (nord du Nigeria) lors d'une attaque de sa résidence par une trentaine d'hommes armés. En signe de solidarité avec l'ingénieur, la ville du Port où il résidait a déployé sur la façade de sa mairie une grande photo de lui.

Le rapt a été revendiqué par le groupe islamiste Ansaru qui serait lié au groupe islamiste Boko Haram. Ansaru a justifié son action par "la position du gouvernement français et des Français contre l'islam et les musulmans", évoquant notamment l'intervention militaire en préparation dans le nord du Mali et la loi de 2011 contre le port du voile intégral en public.

La belle-soeur de Francis Collomp lance un appel aux ravisseurs


Quant à la belle-soeur de l'otage, elle rappelle dans son message enregistré que l'ingénieur français travaillant pour l'entreprise Vergnet (spécialisée dans les éoliennes et les énergies renouvelables) est un "gros malade cardiaque qui a besoin d'un traitement régulier". "Il ne voulait que vous faire du bien, il voulait vous aider" dit-elle encore.

Ce n'est pas la première fois que les familles d'otages français au Sahel montent au créneau pour tenter de faire avancer la situation de leurs proches. Organisés en comité de soutien, certains membres de familles n’hésitent plus à interpeller publiquement l’État français et les ravisseurs eux-mêmes.

Exaspéré de ne pas voir d'évolution, le frère de Pierre Legrand, enlevé au Niger en septembre 2010, a posté un message sur YouTube à destination des ravisseurs, la veille de Noël.

À la surprise générale, une réponse des membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a été publiée sur le site de partage de vidéo, le 26 décembre. Les membres du groupe islamiste imputent à Paris la responsabilité de l'échec des négociations pour la libération des quatre otages français enlevés en septembre 2010 au Niger.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 31/12/2012

  • NIGERIA

    Les ravisseurs de l’otage français au Nigeria sont "liés à Aqmi", selon Hollande

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Enlèvement de sept membres d'équipage d'une entreprise pétrolière française

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Attentat meurtrier contre une église dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)