Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

FOCUS

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Live by Night ", quand Ben Affleck joue les gangsters

En savoir plus

FACE À FACE

Primaire à gauche : Manuel Valls en difficulté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brexit et météo : le froid s'installe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Un effet Trump" sur l'emploi américain ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : un camp de déplacés visé par erreur par l'armée, 52 morts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brexit rime avec "Frexit"

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 21/06/2013

La face cachée des mariages chinois à Tours

De nombreux couples chinois venaient se marier à Tours. Jusqu'à ce qu'en 2011 tout s'arrête : l'ancienne chargée de mission à la mairie de Tours qui organisait ces mariages est soupçonnée d’escroquerie. Elle a été mise en examen.

Pendant plus de quatre ans, de 2007 à 2011, plus de 200 couples chinois ont défilé à la mairie de Tours. Ils sont venus tout spécialement de Chine pour célébrer symboliquement ce qu’ils appellent leurs "noces romantiques". "Tous les Chinois aiment le mariage français", témoignait à l’époque une jeune mariée.

Le maire de Tours, Jean Germain, avait eu personnellement l’idée de cette opération pour développer l’activité économique des commerçants de la ville et des châteaux des environs. "Les Chinois, ils nous vendent beaucoup de choses. Mais nous, nous avons à vendre le tourisme. Et la Loire et la mairie de Tours, c'est très difficilement délocalisable", expliquait-il en 2007.

Du mariage au divorce

Mais ces noces de rêve ont vite tournées au divorce. Lise Han, l’ancienne chargée de mission à la mairie de Tours, est aujourd’hui soupçonnée d’escroquerie. Cette jeune femme d’origine taïwanaise se chargeait de toute l’organisation des mariages : trouver les couples, les faire venir et régler les moindres détails de la cérémonie. Les contrats étaient alors confiés à une petite entreprise, dont elle avait autrefois la gestion, mais avec laquelle elle avait officiellement coupé tout lien pour ne pas entrer en conflit d'intérêt.

Pourtant en 2011, le journal "Le Canard Enchainé" a révélé qu’en réalité Lise Han était toujours actionnaire de cette entreprise. Elle avait même placé successivement son mari et son ex-mari à la tête de la structure. Depuis trois ans, cette femme s’attribuait ainsi de juteux marchés publics avec des factures s’élevant parfois à de plus de 50 000 euros qui servaient à financer des dîners de gala et des déplacements en Chine pour les agents de la ville.

Par la case prison

L'ancienne chargée de mission de la mairie est désormais mise en examen pour escroquerie, tout comme son mari et son ex-mari. Depuis quelques jours, elle dort même en prison pour ne pas avoir payé sa caution.

Mais par l'intermédiaire de son avocat, Lise Han plaide la bonne foi et rejette la faute sur la mairie. "J’aimerais bien que la justice aille un peu plus vite. Parce que ça fait 14 mois d'enquête préliminaire. Cela fait six mois d'information avec des juges d'instruction. Et le maire Jean Germain n'a jamais été confronté à ma cliente alors que cela fait six mois que je le demande", explique Me Christophe Moysan.

De son côté, le maire reste silencieux. Il n’accorde pas d’interviews, préférant réserver sa parole à la justice. Il a lui même déposé une plainte pour escroquerie après la découverte de doubles factures non justifiées. Malgré cette parenthèse peu flatteuse, il espère très vite célébrer à nouveau des mariages chinois.

Par Claire Debuyser , Christophe DANSETTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/01/2017 Centrafrique

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En Centrafrique, lors de la guerre civile qui a ravagé le pays il y a trois ans, près de 100 000 déplacés avaient trouvé refuge au camp de Mpoko, à l'aéroport de Bangui....

En savoir plus

17/01/2017 Économie chinoise

Shenzhen, du "made in China" au "created in China"

Pour la toute première fois, un président chinois participe au forum économique de Davos, en Suisse. Xi Jinping et les 80 hommes d'affaire qui l'accompagnent mettront en avant le...

En savoir plus

16/01/2017 Italie

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

C'est en Italie, dans la banlieue nord de Milan, qu'Anis Amri, l'auteur de l'attentat de Berlin, a été abattu le 23 décembre 2016. Depuis, l'Italie est pointée du doigt pour son...

En savoir plus

13/01/2017 Inde

Une Inde "100% digitale" : le rêve à marche forcée de Narenda Modi

Pour combattre l’argent sale, le Premier ministre indien, Narendra Modi, a un rêve : celui de digitaliser entièrement l'économie, y compris auprès des illettrés. Le 8 novembre...

En savoir plus

12/01/2017 Ukraine

À Novolouhanske, l'armée ukrainienne veut se faire aimer des habitants

Dans l'Est de l’Ukraine, des tirs d'artillerie sont encore échangés chaque jour entre l'armée et les séparatistes pro-russes. Le mois dernier a été particulièrement violent. Nos...

En savoir plus