Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 02/01/2013

USA : une affaire de viol collectif enflamme le web

Une affaire de viol collectif présumée enflamme la Toile américaine. La mobilisation des internautes a permis de sauver un ours de l’euthanasie. Et le palmarès des films les plus piratés sur Internet en 2012.

USA : une affaire de viol collectif enflamme le web

C’est souvent dans les petites villes sans histoire qu’éclatent les scandales qui font le plus de bruit… Les habitants de Steubenville, dans l’Ohio, peuvent en témoigner. En effet, deux joueurs vedettes des Big Red, l’équipe de football américain du lycée, sont accusés d’avoir violé une jeune fille de 16 ans lors d’une fête.

L’adolescente ne se souvient de rien mais quelques lycéens présents à la soirée ont posté des vidéos sur YouTube et tweeté la dégradation de son état. L’un de ces tweet explique que « La chanson de la soirée est Rape me de Nirvana », en français « viole-moi »… D’autres jeunes ont même publié sur Instagram la photo de trois garçons en train de transporter la jeune fille inconsciente…

Les parents de l’adolescente ont présenté toutes les pièces à la police mais 3 jours s’étant écoulés depuis la fête, il était trop tard pour prélever d’éventuelles traces du viol. Révoltée, une blogueuse a publié les clichés et les tweets évocateurs sur la Toile pour s’en prendre directement aux violeurs présumés et accuser les notables locaux de vouloir étouffer l'affaire pour préserver leurs stars des Big Red.

 

 

Depuis, Steubenville se trouve déchirée entre les habitants soutenant les deux joueurs et ceux qui dénoncent leur immunité. Ces derniers restent mobilisés : ils réclament un approfondissement de l’enquête et propagent largement le message sur Twitter pour dénoncer l’équipe de football du lycée, certains vont même jusqu’à dire qu’elle est composée de dangereux garçons.

Et cette affaire est également devenue un des chevaux de bataille du groupe Anonymous… Après avoir lancé l’opération nommée « OpRedRoll » et crée le hashtag éponyme sur Twitter, les cybermilitants ont piraté le site officiel de l’équipe de foot des Big Red. Objectif : obtenir des excuses publiques des joueurs concernés auprès de la jeune fille.


Une maison pour Meatball, l’ours californien

Depuis le mois de mars dernier, cet ours brun de 250 kg est devenu une véritable star en Californie… Nombreux sont les habitants qui ont posté sur le net des vidéos et des photos du plantigrade ayant pour habitude de se promener dans les rues de Glendale, de se rafraîchir dans les piscines privées de cette banlieue de Los Angeles, et de manger ce qu’il trouvait dans les poubelles, ce qui lui a d’ailleurs valu le surnom de « Meatball », en français « boulette de viande ».

Seulement si l’ours attire la sympathie de nombreux Californiens, d’autres estiment qu’il représente une menace pour la sécurité publique. Mais pas question pour les habitants de Glendale de laisser les autorités euthanasier leur mascotte. De fait, une habitante a lancé cet été une campagne en ligne pour sensibiliser l’opinion et lui sauver la vie… Elle a donc créé un compte Twitter à Meatball et parle en son nom… Une initiative fructueuse puisqu’à ce jour l’ours compte plus de 28 000 abonnés.

Surfant sur la vague de cette popularité, Sara Aujero a décidé de lever des fonds pour offrir un toit à l’ours, aussi elle s’est lancée dans la confection de produits dérivés à l’effigie de son protégé. Elle a même profité des fêtes pour confectionner des ornements de Noël avec la tête de son animal favori…

L’opération est un succès, Meatball a pu compter sur le soutien de nombreux fans qui ont donné plus de 120 000 dollars, de quoi lui payer une nouvelle maison… Sara Aujero distille sur Twitter des photos du futur habitat de l’ours qui va prochainement élire domicile près de San Diego, dans un sanctuaire pour animaux sauvages… Il posera ses valises dans cet enclos de 6 hectares, un nid douillet qu’il partagera avec un autre mâle et trois femelles…

 

 

Les films les plus piratées de 2012

Selon une étude récemment publiée par le site spécialisé "Torrent Freak", en 2012 c'est le film "Project X" qui a été le plus piraté dans le monde, avec 8,72 millions téléchargements illégaux. Puis, emmené par Tom Cruise, le dernier volet de Mission Impossible, Ghost Protocol, a séduit 8,5 millions de pirates du web… Enfin l’ultime opus de Batman, The Dark Knight rises, complète le podium pour l'année écoulée avec ses 8,23 millions téléchargements.

 

Des versions minimalistes d’affiches de cinéma

Ale Giorgini revisite à sa façon les affiches des plus grands classiques du cinéma… Sur la page Facebook de l’artiste, on peut donc admirer des versions hautes en couleurs, minimalistes et très géométriques de ces posters cultes... Des Blues Brothers aux Goonies en passant par retour vers le futur ou encore Star Wars, ces affiches se font une seconde jeunesse sous les pinceaux de l’artiste italien.

 

La vidéo du jour

En Italie, 4 mères de famille ont décidé de se rebeller en musique contre leurs enfants qui tardent à devenir indépendants. Carla, Ana Flora, Gisella et Benedetta ont monté leur propre groupe, les "Smammas", et à travers leur premier morceau, intitulé « Arrêtez de nous coller, les mamans n’en peuvent plus », elles expliquent à leurs chérubins qu’il est temps pour eux d’entrer dans la vie active. Une initiative qui fait sourire toute l’Italie.
 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/10/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

Au sommaire de cette édition : des costumes "Ebola" commercialisés pour Halloween choquent la Toile américaine; le "donut selfie" est la nouvelle tendance en vogue sur les...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus

17/10/2014 Réseaux sociaux

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

Au sommaire de cette édition : les internautes volent au secours d’une infirmière américaine infectée par Ebola; une vaste opération policière menée en Europe suscite la...

En savoir plus

16/10/2014 Réseaux sociaux

Kim Jong-Un réapparaît et devient la risée du web

Au sommaire de cette édition : Kim Jong-un devient la risée du web après sa réapparition en public; une chaîne australienne de supermarchés est au cœur d'une vive polémique;...

En savoir plus