Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

SPORT

Le Suisse Bernard Stamm disqualifié du Vendée Globe

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 02/01/2013

Le skipper suisse Bernard Stamm a été disqualifié mercredi par le jury de la course qui a estimé qu’il avait violé le règlement en recevant l’aide d’un navire russe lors de son arrêt pour des réparations.

L’organisation du Vendée Globe a annoncé mercredi 2 janvier que le skipper suisse Bernard Stamm était disqualifié de la course. Le jury a estimé qu’il avait reçu une assistance lors de son arrêt aux îles Auckland, le 23 décembre dernier. Le navigateur de 49 ans avait dû mettre à l’abri son bateau "Cheminées Poujoulat" au sud de la Nouvelle-Zélande afin de réparer ses hydrogénérateurs, de petites hélices qui fournissent l’électricité nécessaire au fonctionnement du pilote automatique et de l’électronique de bord.

L'intervention d'un matelot russe

Au cours de ce mouillage, voyant son bateau dériver, Bernard Stamm avait utilisé comme ancre un navire scientifique russe, le "Professeur Khomorov", situé près de lui. C’est alors qu’un matelot de cet équipage était monté à bord du "Cheminées Poujoulat" pour y rester durant toute l’opération.

"Bien que non demandée, l'assistance du membre d'équipage reçue par 'Cheminées Poujoulat' pour sécuriser le bateau et pour éviter de créer des problèmes au 'Professeur Khoromov' constitue une infraction [...] et le contact matériel avec un autre bateau en s'y amarrant constitue également une infraction [...]", a ainsi estimé la direction du Vendée Globe.

Pour sa défense, Bernard Stamm a en revanche expliqué qu’il s’agissait  "d'un cas de force majeure pour lequel il fallait agir de la sorte" afin de mettre son bateau en sécurité. Il a aussi affirmé qu’il n’avait pas sollicité l’aide du matelot russe. "Quand je l'ai vu à bord, je n'ai pas trouvé d'argument qui justifiait de le renvoyer", a ajouté le Suisse.

Le réveillon de Bernard Stamm

Bernard Stamm célèbre la nouvelle année par VendeeGlobeTV

Le tour du monde continue

Face à cette sanction, Bernard Stamm, qui est actuellement en 10e position sur 13 de la course, a décidé de faire appel. "J’ai le droit de demander la réouverture du dossier donc c’est ce que je vais faire, je pense toujours avoir agi dans l’esprit de la course. Je pense que le jury n’a pas tenu compte du contexte, j’ai agi pour la sécurité de mon bateau", s’est justifié le marin.

Bernard Stamm a aussi précisé qu’il comptait de toute façon finir ce tour du monde. Après avoir déjà abandonné par deux fois lors des Vendée Globe 2000 et 2008, il veut à tout prix boucler cette édition : "Je veux mener à terme mon projet de faire mon tour du monde, et comme je suis aux antipodes il faut bien que je le finisse pour rentrer. Mais au-delà de ça, nous avions également monté un projet scientifique et rien ne m’empêche de le mener à bien".

L'abandon de Bernard Stamm lors du Vendée Globe 2008-2009

Stamm s'échoue aux Kerguelen par 20Minutes

Des concurrents choqués

Ces adversaires ont vivement réagi à cette décision. Parmi eux, Jean-Pierre Dick, actuellement 3e du classement, s’est dit "choqué'. "Cette décision du jury me parait totalement démesurée. Bernard Stamm a commis une infraction au règlement, je peux comprendre qu’il soit pénalisé pour cela, mais pas à cette échelle. La disqualification est vraiment forte. C’est hallucinant ! Il s’agit d’un cas de force majeure, Bernard a agi en bon marin pour sauver son bateau", a-t-il déclaré en début de journée.

Le skipper britannique Mike Golding, en 6e position, a lui aussi critiqué cette disqualification : "Je comprends le processus derrière la décision. Les règles sont les règles, etc. Mais quand vous connaissez l'histoire de Bernard et la situation dans laquelle il est, avec une grande partie du Pacifique Sud à parcourir, puis le cap Horn et la menace des icebergs, ça parait très injuste. Ça semble ne pas être une bonne décision".

La course ne compte plus désormais que 12 navigateurs sur les 20 au départ. Le Français François Gabart est toujours en tête, devant son compatriote Armel Le Cléac’h.

Première publication : 02/01/2013

  • VOILE

    Vendée Globe : François Gabart passe le cap Horn

    En savoir plus

  • Voile

    Vendée Globe : l'homme qui parle à l'oreille des skippers

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : chassé-croisé à mi-course

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)