Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Afrique

Biens mal acquis : Paris soutient les enquêtes contre les ex-dignitaires sénégalais

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Marc PERELMAN

Dernière modification : 03/01/2013

La chasse aux biens mal acquis par l'entourage de l'ancien président sénégalais est ouvertement encouragée par Paris, où le parquet a ouvert début décembre une enquête pour enrichissement illicite.

Le parquet de Paris a ouvert début décembre une enquête préliminaire suite à une plainte déposée par le Sénégal accusant l’entourage proche de l’ancien président Abdoulaye Wade de "recel de détournement de fonds publics, recel d’abus de biens sociaux et corruption."

Le nouveau pouvoir sénégalais suspecte le clan Wade d’avoir détourné de l’argent public et d’en avoir utilisé pour acquérir des biens à l’étranger, notamment des biens immobiliers en France. Principale cible : Karim Wade, le fils de l’ex-président et ancien ministre jusqu’à la défaite de son père face à Macky Sall aux élections de mars dernier.

Parmi les pièces aux mains des enquêteurs français, deux sociétés civiles immobilières gérées par Syndiély, la fille de l’ex-président.

Ces accusations font bondir les défenseurs du clan Wade, pour qui ces biens ont été acquis en toute transparence. Ils dénoncent une chasse aux sorcières.

Cette procédure en France attise un climat déjà très tendu au Sénégal, où des poursuites ont également été engagées. Karim Wade a ainsi été interrogé à six reprises par la gendarmerie à Dakar depuis mi-novembre.

Fait nouveau : la chasse aux biens mal acquis est ouvertement encouragée par Paris depuis l’élection de François Hollande.

En plus de la France, le Sénégal a transmis des demandes d’entraide judiciaire à plusieurs pays occidentaux et des officiels américains se sont entretenus du sujet à Dakar avec les autorités sénégalaises le mois dernier.
 

Première publication : 03/01/2013

  • SÉNÉGAL

    Karim Wade entendu dans un dossier d’enrichissement illicite

    En savoir plus

  • Macky Sall, Président de la République du Sénégal

    En savoir plus

  • REVUE DE PRESSE

    Discours de Dakar : après les paroles, l'Afrique attend des actes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)