Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

L'île de La Réunion en alerte rouge à l'approche du cyclone Dumile

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/01/2013

L'alerte cyclonique rouge interdisant aux habitants de sortir de chez eux a été déclenchée, jeudi, à La Réunion, à l'approche de la tempête tropicale Dumile. L'île est déjà balayée par de fortes pluies et des rafales de vent.

Des vagues allant jusqu’à dix mètres de haut s’abattent sur les côtes réunionnaises, ce jeudi. L’île française de l’océan Indien se prépare au déferlement de la forte tempête tropicale Dumile, attendue en début d’après-midi. En prévision, le préfet de La Réunion, Jean-Luc Marx, a déclenché à partir de 10 heures locales (06h00 GMT) l’alerte cyclonique maximale "rouge".

L’alerte rouge du plan Orsec "cyclone" demande aux habitants de ne pas sortir de leur domicile "pour quelle que cause que ce soit" et les incite à se mettre à l’abri dans la partie la plus solide de leur habitation.
 
"Tout le monde est consigné et seuls les forces de police et les pompiers sont autorisés à se déplacer", précise sur FRANCE 24 Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, à La Réunion. 
 
Ce niveau rouge pourrait rester en vigueur 24 heures, selon le préfet.
 
"Le risque est présent"
 
Le centre du phénomène météorologique se trouvait à 180 kilomètres au nord-ouest de l’île, jeudi matin à 7 heures locales (03h00 GMT), et se déplaçait en direction du Sud-Sud-Ouest à la vitesse de 20 km/h.
 
Philippe Caroff, responsable cyclone chez Météo France
Dumile devrait atteindre le stade de cyclone tropical dans l’après-midi, selon les prévisions de Météo France, et passer à une centaine de kilomètres au large de la côte ouest de La Réunion. L’île devrait donc être épargnée par "les conditions les plus dégradées liées au phénomène", précise sur France 24 Philippe Caroff, responsable cyclone chez Météo France.
 
"Ce n'est pas parce que le cyclone ne passe pas au-dessus de La Réunion que nous sommes à l'abri des vents les plus forts. Le risque est présent, permanent", a cependant mis en garde le préfet.
                            
"C'est lorsque le cyclone commencera à s'éloigner que la partie des vents maximum atteindront l'île", a prévenu de son côté le chef d'état-major de la sécurité civile, Didier Paris.
 
Au moins 25 000 foyers privés d’électricité
 
Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, à La Réunion.
Ce jeudi, au moins 25 000 foyers étaient privés d’électricité, dans le sud, l'ouest et le nord de l'île, selon EDF, à la suite de chutes d’arbres ou de branches sur les lignes ; les deux aéroports de La Réunion sont par ailleurs fermés au trafic depuis mercredi soir.
 
L'activité économique est totalement interrompue et les 24 communes réunionnaises ont ouvert des centres d'hébergement pour accueillir d'éventuels sinistrés.
 
"Il y a déjà des voitures envolées et des arbres couchés. Des sinistrés commencent à arriver dans les centres d'hébergement", témoignait Gilbert Annette à 12 heures locales (8h GMT). "Certaines poches de la ville [de Saint-Denis, NDLR] sont susceptibles d'être inondées, donc nous avons mis en place des hébergements pour les familles, les SDF et les malades", poursuit-il. 

Des vents de 176 km/heure

Des vents violents balayent l'île française de l'Océan indien depuis le début de la matinée, atteignant 176 km/h sur les hauteurs, dans l'ouest. Au Port, sur le littoral ouest, des rafales de plus de 100 km ont été enregistrées. Des arbres et des poteaux électriques ont été arrachés, selon des témoignages d'habitants.
             
La pluie arrose abondamment l'île, 300 mm d'eau (300 litres/m2) ont été enregistrés sur le massif du Piton de la Fournaise. A Cilaos, petit village des hauteurs situé dans le sud de l'île, 150 mm sont tombés en six heures, selon la préfecture. Plusieurs routes sont inondées dans toutes les régions.
              
Le passage du cyclone Dumile intervient après cinq ans d'un "calme exceptionnel" selon Météo France, le dernier cyclone qu'a connue La Réunion, Gamède, remontant à février 2007. Il avait fait deux morts, des personnes qui avaient été emportées en tentant de traverser une rivière en crue. Gamède avait aussi détruit un pont de 550 mètres dans le sud.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 03/01/2013

  • ÉTATS-UNIS

    La Maison Blanche demande une aide de 60 milliards de dollars pour les sinistrés de Sandy

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    En images : le sud des Philippines devasté par le typhon Bopha

    En savoir plus

  • HAÏTI

    Haïti appelle à l'aide internationale après le passage de l'ouragan Sandy

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)