Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un français sur deux est imposable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent possession du barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

Economie

Google sort gagnant de son face-à-face avec l'Autorité américaine de la concurrence

© Quinn Anya/Flickr

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/01/2013

La Federal Trade Commission (FTC) et Google ont conclu, jeudi, un accord qui met un terme à deux ans d'enquête de l'Autorité américaine de la concurrence. Le géant de l'Internet s'en sort quasiment indemne.

La Federal Trade Commission (FTC) - le gendarme américain de la concurrence -  a beau claironner dans son communiqué publié jeudi 4 janvier que Google a "accepté de changer ses pratiques commerciales", personne n'est dupe. L'accord conclu après deux ans d'enquête sur les pratiques commerciales du moteur de recherche marque une importante victoire pour le géant de l'Internet. "La conclusion [de cette enquête, ndlr] est claire : les services Google sont bons pour les utilisateurs et bons pour la concurrence", a ainsi claironné David Drumond, vice-président de Google en charge des questions légales.

Dans ses conclusions, la FTC n'est, en effet, pas loin de donner raison à 100 % au géant de l'Internet. L'Autorité américaine de la concurrence reconnaît ainsi que les pratiques commerciales de Google "ne violent pas le droit américain de la concurrence". En clair, elle n'a pas trouvé trace d'abus de position dominante dans le domaine de la recherche en ligne comme le soutenait notamment Microsoft.

Elle souligne simplement que le moteur de recherche "a pris des initiatives agressives pour prendre l'ascendant sur ses concurrents". Mais, comme le rappelle Beth Wilkinson, un conseiller pour la FTC, dans le magazine américain "Time", "la mission de l'organisme est de protéger les consommateurs et non pas les concurrents de Google".

Reste que ce gendarme de la concurrence n'a pas non plus voulu absoudre le géant de Mountain View (Californie) de tous ses prétendus pêchés. La FTC a obtenu que Google mette fin à des restrictions liées à sa plateforme de publicité en ligne AdWords, pour donner plus de flexibilité aux annonceurs désirant coordonner leur campagne publicitaire entre ses sites et des plateformes concurrentes.

Bruxelles en embuscade

Un bien maigre butin pour Microsoft qui apparaît comme le grand perdant de cette affaire. L'adversaire historique de Google, qui tente d'imposer son propre moteur de recherche Bing, espérait que la FTC arrive à la conclusion que Google avantage illégalement ses propres services dans les résultats de son moteur de recherche. Microsoft s'est d'ailleurs déclaré "décu" des résultats cette enquête. Ce serait "une opportunité manquée" de rétablir une réelle concurence et une "décision très faible" , a analysé dans un billet de blog Dave Heiner, vice-président de Microsoft.

Mais que Microsoft et les autres concurrents du roi des moteurs de recherche se rassurent. Google n'est pas encore tiré d'affaire en Europe. En parallèle à la FTC, la Commission européenne mène depuis 2010 sa propre enquête sur les pratiques commerciales du géant américain de l'Internet. Et de ce côté-ci de l'Atlantique, Google pourrait s'en tirer à moins bon compte. 

Les autorités européennes ont, ainsi, trouvé insuffisant en juillet dernier les efforts envisagés par le moteur de recherche pour échapper à une sanction pour abus de position dominante. Le Commission européenne attend, courant janvier, de nouvelles propositions. A défaut d'accord, la sanction infligée par Bruxelles pour abus de position dominante peut atteindre jusqu'à 10 % du chiffre d'affaires de Google.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 04/01/2013

  • INTERNET

    L'Europe vent debout contre les règles de confidentialité de Google

    En savoir plus

  • INTERNET

    Google écope d'une amende record pour avoir surveillé les utilisateurs de Safari

    En savoir plus

  • INTERNET

    Bruxelles pourrait clore son enquête pour abus de position dominante contre Google

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)