Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "faux disparus" de Manchester

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Berenice Bejo, le Festival en porte-bonheur

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "On a besoin d'une gauche à l'Assemblée nationale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La Loi El Khomri ne correspond pas à ma vision du dialogue social"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Jane Campion présente la saison 2 de "Top of the Lake"

En savoir plus

FOCUS

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes en danger

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Manchester prise pour cible"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

FRANCE

Notre-Dame-des-Landes : un festival de musique pour dire "non" au projet

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2013

Près de 8 000 personnes, selon les gendarmes, étaient rassemblées dans le calme samedi sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour assister à une série de concerts de rap, reggae, punk... organisés par les opposants au projet.

Quelque 8.000 personnes, selon les gendarmes, étaient rassemblées dans le calme samedi sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), où les opposants au projet organisaient des concerts de soutien à leur mouvement.

Le "Festizad", qui a commencé vendredi soir, prévoit une série de concerts de musique rap, reggae ou punk, échelonnés jusqu'à dimanche.

Sur place, quatre chapiteaux, deux grands et deux moyens, ont été dressés vendredi, en dépit de leur interdiction par la préfecture de Loire-Atlantique.

Des barrages avaient également été installés vendredi sur les principales voie d'accès à la zone d'aménagement différé (ZAD) prévue pour la construction du futur aéroport nantais. Il s'agit de "garantir l'accès des secours", selon le directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique, Patrick Lapouze.

Les opposants au projet avaient, eux, accusé la préfecture de mettre "en danger des milliers de personnes".

AFP

Première publication : 05/01/2013

  • FRANCE

    Les opposants à l'"Ayraultport" de Notre-Dame-des-Landes vont être expulsés

    En savoir plus

  • FRANCE

    Notre-Dame-des-Landes : Matignon promet une "commission du dialogue"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Notre-Dame-des-Landes : trois blessés lors des opérations d'expulsion

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)