Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

FRANCE

Notre-Dame-des-Landes : un festival de musique pour dire "non" au projet

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2013

Près de 8 000 personnes, selon les gendarmes, étaient rassemblées dans le calme samedi sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour assister à une série de concerts de rap, reggae, punk... organisés par les opposants au projet.

Quelque 8.000 personnes, selon les gendarmes, étaient rassemblées dans le calme samedi sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), où les opposants au projet organisaient des concerts de soutien à leur mouvement.

Le "Festizad", qui a commencé vendredi soir, prévoit une série de concerts de musique rap, reggae ou punk, échelonnés jusqu'à dimanche.

Sur place, quatre chapiteaux, deux grands et deux moyens, ont été dressés vendredi, en dépit de leur interdiction par la préfecture de Loire-Atlantique.

Des barrages avaient également été installés vendredi sur les principales voie d'accès à la zone d'aménagement différé (ZAD) prévue pour la construction du futur aéroport nantais. Il s'agit de "garantir l'accès des secours", selon le directeur de cabinet du préfet de Loire-Atlantique, Patrick Lapouze.

Les opposants au projet avaient, eux, accusé la préfecture de mettre "en danger des milliers de personnes".

AFP

Première publication : 05/01/2013

  • FRANCE

    Les opposants à l'"Ayraultport" de Notre-Dame-des-Landes vont être expulsés

    En savoir plus

  • FRANCE

    Notre-Dame-des-Landes : Matignon promet une "commission du dialogue"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Notre-Dame-des-Landes : trois blessés lors des opérations d'expulsion

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)