Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

asie

Nouvelles tensions indo-pakistanaises après la mort d'un soldat au Cachemire

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/01/2013

L’armée indienne aurait pris d’assaut ce dimanche un poste militaire pakistanais dans le Cachemire - région revendiquée par New Delhi et Islamabad - tuant un soldat et en blessant un autre, selon l’armée pakistanaise. L'inde dément.

Un soldat pakistanais a été tué et un autre blessé lors d’une fusillade entre militaires indiens et pakistanais dimanche au Cachemire, dans des circonstances controversées susceptibles de raviver les tensions entre les deux puissances nucléaires.

Selon l’armée pakistanaise, des soldats indiens ont pris d’assaut un poste militaire pakistanais à Sawan Patra dans le Cachemire, région revendiquée par chacun des deux pays. L’armée indienne a démenti avoir attaqué une position pakistanaise.

L’armée pakistanaise, qui a publié un communiqué, dit avoir « répondu » et « repoussé » l’offensive indienne. Elle précise que des échanges de tirs ont ensuite eu lieu entre les deux parties de part et d’autre de la Ligne de contrôle, terme reconnu par un accord de 1972, le long de laquelle patrouillent les soldats des deux pays.

Selon le colonel Jagadish Dahiya, porte-parole de l’armée indienne, les militaires indiens n’ont pas franchi la Ligne de contrôle. « Mais il y a eu une violation du cessez-le-feu par le Pakistan. Nos troupes ont riposté en ouvrant le feu. »

L’Inde et le Pakistan se sont faits trois fois la guerre depuis leur indépendance en 1947.

Après une période de calme, les relations entre les deux pays se sont à nouveau détériorées en 2008 après un attentat perpétré par un groupe d’activistes qui avait fait 166 morts à Bombay en Inde. L’Inde a accusé le Pakistan de protéger les cerveaux de l’attentat, ce qu’Islamabad a démenti.

Les deux pays ont tenté d’améliorer leurs relations ces derniers mois. En novembre, l’Inde a exécuté un Pakistanais, dernier survivant du groupe auteur des attentats de Bombay.

Le mois dernier, les deux pays ont signé un accord visant à assouplir l’octroi des visas de circulation entre les deux pays.

Les tensions entre les deux pays ont également des répercussions en Afghanistan. L’Inde fournit une aide militaire et économique à l’Afghanistan. Mais de nombreux Pakistanais estiment qu’il s’agit d’une façon de limiter l’influence du Pakistan.

Les Etats-Unis ont demandé au Pakistan d’agir contre Al Qaïda et autres activistes le long de sa frontière avec l’Afghanistan, mais le gouvernement d’Islamabad répond ne pas disposer de suffisamment de ressources, en faisant valoir qu’un grand nombre de militaires sont occupés à patrouiller le long de la frontière avec l’Inde.

Certains responsables aux Etats-Unis estiment aussi que le Pakistan ne souhaite pas agir contre les activistes parce que certains éléments des forces de sécurité pakistanaises aimeraient pouvoir se servir des activistes pour contrer l’influence indienne en Afghanistan après le retrait de l’essentiel des troupes étrangères à la fin de 2014.

Reuters

Première publication : 06/01/2013

  • DIPLOMATIE

    Première visite d'un président pakistanais en Inde depuis 2005

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Les Premiers ministres de l'Inde et du Pakistan s'entretiennent aux Maldives

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le Pakistan accepte de reprendre les pourparlers de paix avec l'Inde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)