Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

asie

Nouvelles tensions indo-pakistanaises après la mort d'un soldat au Cachemire

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/01/2013

L’armée indienne aurait pris d’assaut ce dimanche un poste militaire pakistanais dans le Cachemire - région revendiquée par New Delhi et Islamabad - tuant un soldat et en blessant un autre, selon l’armée pakistanaise. L'inde dément.

Un soldat pakistanais a été tué et un autre blessé lors d’une fusillade entre militaires indiens et pakistanais dimanche au Cachemire, dans des circonstances controversées susceptibles de raviver les tensions entre les deux puissances nucléaires.

Selon l’armée pakistanaise, des soldats indiens ont pris d’assaut un poste militaire pakistanais à Sawan Patra dans le Cachemire, région revendiquée par chacun des deux pays. L’armée indienne a démenti avoir attaqué une position pakistanaise.

L’armée pakistanaise, qui a publié un communiqué, dit avoir « répondu » et « repoussé » l’offensive indienne. Elle précise que des échanges de tirs ont ensuite eu lieu entre les deux parties de part et d’autre de la Ligne de contrôle, terme reconnu par un accord de 1972, le long de laquelle patrouillent les soldats des deux pays.

Selon le colonel Jagadish Dahiya, porte-parole de l’armée indienne, les militaires indiens n’ont pas franchi la Ligne de contrôle. « Mais il y a eu une violation du cessez-le-feu par le Pakistan. Nos troupes ont riposté en ouvrant le feu. »

L’Inde et le Pakistan se sont faits trois fois la guerre depuis leur indépendance en 1947.

Après une période de calme, les relations entre les deux pays se sont à nouveau détériorées en 2008 après un attentat perpétré par un groupe d’activistes qui avait fait 166 morts à Bombay en Inde. L’Inde a accusé le Pakistan de protéger les cerveaux de l’attentat, ce qu’Islamabad a démenti.

Les deux pays ont tenté d’améliorer leurs relations ces derniers mois. En novembre, l’Inde a exécuté un Pakistanais, dernier survivant du groupe auteur des attentats de Bombay.

Le mois dernier, les deux pays ont signé un accord visant à assouplir l’octroi des visas de circulation entre les deux pays.

Les tensions entre les deux pays ont également des répercussions en Afghanistan. L’Inde fournit une aide militaire et économique à l’Afghanistan. Mais de nombreux Pakistanais estiment qu’il s’agit d’une façon de limiter l’influence du Pakistan.

Les Etats-Unis ont demandé au Pakistan d’agir contre Al Qaïda et autres activistes le long de sa frontière avec l’Afghanistan, mais le gouvernement d’Islamabad répond ne pas disposer de suffisamment de ressources, en faisant valoir qu’un grand nombre de militaires sont occupés à patrouiller le long de la frontière avec l’Inde.

Certains responsables aux Etats-Unis estiment aussi que le Pakistan ne souhaite pas agir contre les activistes parce que certains éléments des forces de sécurité pakistanaises aimeraient pouvoir se servir des activistes pour contrer l’influence indienne en Afghanistan après le retrait de l’essentiel des troupes étrangères à la fin de 2014.

Reuters

Première publication : 06/01/2013

  • DIPLOMATIE

    Première visite d'un président pakistanais en Inde depuis 2005

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Les Premiers ministres de l'Inde et du Pakistan s'entretiennent aux Maldives

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le Pakistan accepte de reprendre les pourparlers de paix avec l'Inde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)