Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

Que prévoit la Constitution en cas de défaut du président Chavez ?

© AFP | Diosdano Cabello, président de l'Assemblée

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/01/2013

Le président de l'Assemblée nationale s'est refusé à assurer l'intérim en cas d'absence d'Hugo Chavez pour sa prestation de serment, le 10 janvier. L'opposition hurle au non respect de la Constitution, qui est loin d'être claire sur le sujet.

Le président de l’Assemblée nationale vénézuelienne, Diosdado Cabello, réélu le 4 janvier, refuse d’assurer l’intérim présidentiel même si Hugo Chavez manque sa prestation de serment le 10 janvier.

Hugo Chavez, opéré pour la quatrième fois d'un cancer le 11 décembre, n’est plus apparu en public depuis plus de trois semaines. Il pourrait donc bien manquer son investiture dans quelques jours.

L’opposition a beau faire pression, et répété que Cabello doit respecter la Constitution et prendre les rênes du pays si Chavez n’est plus en état d’assumer ses fonctions, le président de l’Assemblée, fidèle d’entre les fidèles, s’y oppose catégoriquement. 

Crise institutionnelle

Et pour cause, Cabello estime respecter la Constitution à la lettre. "C'est le peuple du Venezuela qui a le pouvoir et nous allons nous assurer que la Constitution est respectée !", a-t-il clamé samedi.

Alors, que prévoit la Constitution dans ce cas de figure ? C'est là tout le nœud du problème : personne ne sait car "la Constitution n’est pas claire", explique Olivier Dabène, le président de l’Observatoire de l’Amérique latine. L’opposition et le gouvernement interprètent donc, à leur façon, la lecture de ladite Loi fondamentale. 

"La Constitution ne prévoit rien dans le cas d’un président incapable de prendre ses fonctions. Personne ne sait exactement ce que veut dire ‘suivre la Constitution’", ajoute le spécialiste.

Selon le parti au pouvoir, Hugo Chavez peut très bien prêter serment plus tard devant le Tribunal suprême de justice. Mais là encore, la Constitution reste floue. Elle ne prévoit aucun délai pour la tenue de cette cérémonie.

Première publication : 06/01/2013

  • VENEZUELA

    Hugo Chavez restera en fonction même s'il ne peut pas prêter serment

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Santé de Chavez : le pouvoir accuse l'opposition de "manipulation"

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Hugo Chavez est "conscient de la complexité de son état", selon Nicolas Maduro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)