Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Violences au Burkina Faso : vers un nouveau coup d'état ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 07/01/2013

Chine : des journalistes en guerre contre la censure

Des journalistes chinois se mobilisent contre la censure imposée par le régime. Le « baguetting » est la nouvelle tendance à la mode sur Internet. Et un théâtre américain incite ses spectateurs à utiliser Twitter pendant les représentations.

Chine : des journalistes en guerre contre la censure

En Chine, les journalistes du prestigieux Nanfang Zhoumo, un hebdomadaire connu pour ses positions réformistes, n’hésitent plus à défier la censure. Dans une lettre ouverte diffusée sur Internet, des rédacteurs du magazine réclament en effet la démission de Tuo Zhen, chef de la propagande de la province du Guangdong, dans le sud du pays. En cause : la censure d’un éditorial intitulé « Rêve chinois, rêve d’un gouvernement constitutionnel » appelant à des réformes politiques dans le pays. Un texte qui a été remplacé, à la dernière minute, par un article ayant pour titre « Nous n’avons jamais été aussi proches de notre rêve » et qui fait l’apologie du parti communiste au pouvoir.

Sur les réseaux sociaux, des employés de l’hebdomadaire ont rapidement dénoncé cette manœuvre et fait circuler l’éditorial censuré. Un article qui se fait l’écho des espoirs suscités par la désignation d’une nouvelle équipe dirigeante à la tête de l’Etat en novembre dernier.

Des espoirs déçus pour de nombreux internautes qui, ces derniers jours, ont exprimé leur soutien aux journalistes à travers ces photos postées sur le web, ou ces calligraphies critiquant les atteintes à la liberté d’expression dans le pays.

En effet, cette affaire intervient alors que le site d’un autre magazine réformiste vient d’être fermé après avoir publié un article réclamant le respect des libertés fondamentales en Chine. Et dans le même temps, les microblogs de plusieurs journalistes et activistes ont également été désactivés. Parmi eux, celui de Kuang Biao, un caricaturiste qui n’hésitait pas à utiliser la satire pour aborder des sujets sensibles.

 

Le « baguetting », nouvelle tendance en vogue sur la Toile

Après le « planking » qui consistait pour les internautes à se prendre en photo en faisant la planche dans des situations improbables et le « milking » dont le but était de se verser une bouteille de lait sur la tête, de préférence dans des lieux fréquentés en faisant comme si de rien n’était sous les yeux ébahis des passants, une nouvelle tendance tout aussi décalée est actuellement en train de submerger la Toile : le « baguetting »…

Une pratique loufoque inventée par deux comédiens américains, Tim Bierbaum and John Milhiser, et qui consiste, comme son nom l’indique, à se mettre en scène dans des photographies ou les objets du quotidien ont été remplacés par une baguette de pain. Une idée qui n’a pas tardé à séduire d’autres acteurs aux Etats-Unis comme l’illustre ce blog Tumblr baptisé « Baguette me nots » sur lequel on trouve plusieurs clichés de célébrités à l’image de George Takei ou d’Ellie Kemper s’adonnant à cette nouvelle tendance.

Et si ce sont des personnalités publiques qui ont initié le mouvement, la mode du « baguetting » s’est rapidement propagée sur la Toile où elle a été reprise depuis par de nombreux internautes à travers le monde. Des utilisateurs du web qui rivalisent eux-aussi d’imagination pour poser dans des situations toutes plus absurdes les unes que les autres…

Reste à savoir si cette nouvelle tendance perdurera dans le temps où si elle connaîtra le même sort qu’un autre phénomène viral qui avait été plébiscité sur le web pendant plusieurs semaines avant de tomber dans l’oubli : le « cat breading ». Une pratique qui, la aussi, nécessitait l’utilisation de pain mais cette fois pour y insérer la tête de chats et leur fabriquer une crinière artificielle et qui est désormais complètement passée de mode.


Twitter pendant une représentation au théâtre

Des sièges au théâtre exclusivement réservés aux adeptes de Twitter : c’est l’expérience étonnante que vient de lancer le Guthrie Theater de Minneapolis aux Etats-Unis qui invite donc les accrocs du réseau social à se servir de leur téléphone portable pour commenter en direct les représentations. Et signe que rien n’a été laissé au hasard : ces places spéciales sont situées aux balcons afin de ne pas importuner les spectateurs plus classiques. Une initiative surprenante qui permet de faire, grâce aux internautes, la publicité des spectacles mis en scène dans ce théâtre à moindres frais.


Simon Beck, artiste sur neige

Aux Arcs, une station de sports d’hiver des Alpes françaises, les skieurs ne se pas les seuls à guetter les chutes de neige. Simon Beck, un Anglais de 54 ans, reste en effet lui aussi à l’affût des flocons frais car il s’agit de la matière première qu’il utilise pour réaliser des œuvres éphémères qui prennent la forme de figures géométriques monumentales. Un travail d’orfèvre que les internautes pourront notamment découvrir sur sa page Facebook.

 

Vidéo du jour

Angela Trimbur organise des « flash mobs » un peu particulières puisqu’elle est la seule à y participer… La jeune actrice qui vit à Los Angeles s’amuse en effet régulièrement à se filmer en train de danser dans des lieux publics, comme ici à l’aéroport de la « Cité des Anges », sans prêter attention aux passants qui l’entourent et en faisant comme si elle était dans son salon. Une idée originale qui donnera sans doute envie à de nombreux internautes de se déhancher à leur tour.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/10/2014 Réseaux sociaux

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

Au sommaire de cette édition : une vidéo dénonce le harcèlement de rue subi par les femmes à New York; des supermarchés américains provoquent la polémique à l’approche...

En savoir plus

29/10/2014 Réseaux sociaux

Hongrie : les internautes défendent leurs droits

Au sommaire de cette édition : la Toile hongroise dénonce la mise en place d’une taxe Internet; les internautes canadiens apportent leur soutien à la communauté musulmane du...

En savoir plus

28/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff à la tête du Brésil; des chameaux maltraités en Chine indignent les internautes; et un homme se...

En savoir plus

25/10/2014 Réseaux sociaux

Le numérique africain à la croisée des chemins

L’Afrique nouvel eldorado du numérique. Un faible taux de pénétration, d’importants problèmes d’accès à l’électricité mais des projets innovants et des infrastructures en...

En savoir plus

27/10/2014 Réseaux sociaux

Les habitants d'Ottawa chérissent leur ville en ligne

Au sommaire de cette édition: les habitants d’Ottawa expriment leur fierté de vivre dans la capitale canadienne; les internautes espagnols dénoncent l’augmentation du coût des...

En savoir plus