Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un nouveau meurtre de femme ébranle l'Inde

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/01/2013

À peine une semaine après le décès d'une étudiante victime d'un viol collectif dans un bus de New Delhi, une jeune femme a été retrouvée morte dans la banlieue de la capitale indienne après avoir été agressée par trois hommes.

L’affaire risque d’échauffer à nouveau les esprits. À peine une semaine après le décès d’une étudiante victime d’un viol collectif dans un bus de New Delhi et alors que ses agresseurs présumés ont comparu pour la première fois ce lundi devant un tribunal, une affaire similaire vient d’être révélée par la chaîne britannique BBC.

Le corps d’une jeune femme de 21 ans a été découvert samedi, rapporte, lundi 7 décembre, le site de la BBC. La victime a disparu vendredi alors qu'elle quittait son travail dans une usine située à Noida, dans la banlieue de New Delhi.

Ne voyant pas sa fille rentrer à la maison, le père de la victime a immédiatement alerté la police. Mais là, l’homme se retrouve confronté à une fin de non-recevoir. Pour les policiers, il ne s’agit certainement pas d’une disparition mais plutôt d’une fugue amoureuse. Elle a dû "partir avec quelqu'un", lui disent-ils en refusant de lancer des recherches.

Le lendemain de sa disparition, le cadavre de la jeune femme est retrouvé portant tous les stigmates d’un viol collectif. La police locale a ouvert une enquête pour viol, même si elle est toujours en attente des résultats des analyses médicales. Ce fait divers a provoqué de violentes manifestations à Noida.

Un viol signalé toutes les 20 minutes en Inde

Quatre policiers ont été suspendus et un cinquième muté. "Trois d’entre eux ont été sanctionnés pour ne pas avoir reçu la plainte du père de la jeune fille, tout en se permettant des commentaires désobligeants, et deux autres pour ne pas avoir patrouillé dans la zone où le crime a été commis", précise une responsable de la police cité dans "Times of India".

Selon la police locale, la jeune fille a été enlevée vendredi soir par trois hommes alors qu'elle rentrait de l'usine où elle était ouvrière. Ils l’ont d’abord étouffé avant de se débarrasser du corps et de prendre la fuite.

Deux des trois agresseurs présumés ont été arrêtés dimanche 6 janvier, le troisième a été localisé mais pas encore interpellé. Les deux personnes interpellées connaissaient la victime. "Elle s’était disputée avec l’un et travaillait avec l’autre", précise dans le "Times of India" un responsable de la police de Noida.

Ce nouveau drame intervient alors qu'un débat national vient d'être lancé sur les violences faites aux femmes en Inde après le viol collectif, le 16 décembre, d'une étudiante en kinésithérapie dans un bus de New Delhi. En Inde, un viol est signalé aux autorités toutes les 20 minutes en moyenne.

Première publication : 07/01/2013

  • INDE

    Les violeurs présumés de l’étudiante indienne ont comparu à huis clos

    En savoir plus

  • INDE

    Étudiante indienne violée : son ami livre un témoignage accablant pour la police

    En savoir plus

  • INDE

    VIDEO : déchaînement de violence contre un élu accusé de viol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)