Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

Asie - pacifique

Un nouveau meurtre de femme ébranle l'Inde

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/01/2013

À peine une semaine après le décès d'une étudiante victime d'un viol collectif dans un bus de New Delhi, une jeune femme a été retrouvée morte dans la banlieue de la capitale indienne après avoir été agressée par trois hommes.

L’affaire risque d’échauffer à nouveau les esprits. À peine une semaine après le décès d’une étudiante victime d’un viol collectif dans un bus de New Delhi et alors que ses agresseurs présumés ont comparu pour la première fois ce lundi devant un tribunal, une affaire similaire vient d’être révélée par la chaîne britannique BBC.

Le corps d’une jeune femme de 21 ans a été découvert samedi, rapporte, lundi 7 décembre, le site de la BBC. La victime a disparu vendredi alors qu'elle quittait son travail dans une usine située à Noida, dans la banlieue de New Delhi.

Ne voyant pas sa fille rentrer à la maison, le père de la victime a immédiatement alerté la police. Mais là, l’homme se retrouve confronté à une fin de non-recevoir. Pour les policiers, il ne s’agit certainement pas d’une disparition mais plutôt d’une fugue amoureuse. Elle a dû "partir avec quelqu'un", lui disent-ils en refusant de lancer des recherches.

Le lendemain de sa disparition, le cadavre de la jeune femme est retrouvé portant tous les stigmates d’un viol collectif. La police locale a ouvert une enquête pour viol, même si elle est toujours en attente des résultats des analyses médicales. Ce fait divers a provoqué de violentes manifestations à Noida.

Un viol signalé toutes les 20 minutes en Inde

Quatre policiers ont été suspendus et un cinquième muté. "Trois d’entre eux ont été sanctionnés pour ne pas avoir reçu la plainte du père de la jeune fille, tout en se permettant des commentaires désobligeants, et deux autres pour ne pas avoir patrouillé dans la zone où le crime a été commis", précise une responsable de la police cité dans "Times of India".

Selon la police locale, la jeune fille a été enlevée vendredi soir par trois hommes alors qu'elle rentrait de l'usine où elle était ouvrière. Ils l’ont d’abord étouffé avant de se débarrasser du corps et de prendre la fuite.

Deux des trois agresseurs présumés ont été arrêtés dimanche 6 janvier, le troisième a été localisé mais pas encore interpellé. Les deux personnes interpellées connaissaient la victime. "Elle s’était disputée avec l’un et travaillait avec l’autre", précise dans le "Times of India" un responsable de la police de Noida.

Ce nouveau drame intervient alors qu'un débat national vient d'être lancé sur les violences faites aux femmes en Inde après le viol collectif, le 16 décembre, d'une étudiante en kinésithérapie dans un bus de New Delhi. En Inde, un viol est signalé aux autorités toutes les 20 minutes en moyenne.

Première publication : 07/01/2013

  • INDE

    Les violeurs présumés de l’étudiante indienne ont comparu à huis clos

    En savoir plus

  • INDE

    Étudiante indienne violée : son ami livre un témoignage accablant pour la police

    En savoir plus

  • INDE

    VIDEO : déchaînement de violence contre un élu accusé de viol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)