Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Culture

Jack Lang aux portes de l'Institut du monde arabe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/01/2013

Les autorités françaises vont proposer à leurs partenaires des pays arabes l'ancien ministre de la Culture Jack Lang pour diriger l'Institut du monde arabe à Paris. Ségolène Royal avait un temps été pressentie.

L'ancien ministre socialiste de la Culture Jack Lang, 73 ans, a été proposé par les autorités françaises à leurs partenaires des pays arabes, pour diriger l'Institut du Monde Arabe basé à Paris, a annoncé mardi le porte-parole du Quai d'Orsay, Philippe Lalliot.

"Les autorités françaises ont décidé de proposer à leurs partenaires des pays arabes de désigner Jack Lang à la présidence du Haut Conseil de l'Institut et à celle de son Conseil d'administration", a précisé lors d'un point-presse le porte-parole.

"Les autorités françaises souhaitent permettre à l'IMA de poursuivre et d'amplifier ses missions qui apportent une contribution importante à la connaissance du monde arabe et aux échanges entre celui-ci et la France", a-t-il ajouté.

Avec cette proposition, le gouvernement français supprime la double présidence de l'IMA, critiquée dans un récent rapport de la Cour des comptes, l'organisme de contrôle des dépenses publiques.

Une fois entérinée par les pays arabes membres du Conseil d'administration de l'IMA, l'ancien ministre remplacera tout à la fois le président du "Haut conseil", l'ex-député UMP (droite) Renaud Muselier, et le président du conseil d'administration, Bruno Levallois, ex-inspecteur de l'Education nationale.

Très rapidement après son arrivée en mai au Quai d'Orsay, le chef de la diplomatie Laurent Fabius avait signifié son congé à Renaud Muselier pour la fin 2012 et fait part de son intention de réformer la gouvernance de l'établissement.

Jack Lang a été ministre de la Culture entre 1981 et 1986, a rempilé entre 1988 et 1993, avant d'ajouter l'Education à ses fonctions entre 1991 et 1993 et de ne s'occuper que de l'Education entre 2000 et 2002. En juin, il avait échoué à rester député, battu dans les Vosges (est).

L'ex-compagne du président français François Hollande et ex-candidate à la présidence de la République (2007), Ségolène Royal, avait un temps été évoquée pour la direction de l'IMA après son échec à devenir député et diriger l'Assemblée nationale. Elle avait toutefois fait savoir n'être pas intéressée par l'Institut.

L'IMA est une fondation de droit français à visée culturelle. Son président est nommé sur proposition du président français.

Implanté sur les bords de la Seine, l'IMA compte 140 salariés et un budget annuel de 24 millions d'euros pour moitié versé par la France, l'autre par 22 Etats arabes, membres du Conseil d'administration.

Dans son rapport, dont un résumé a été rendu public en décembre, la Cour des comptes avait reconnu un "effort de redressement financier réel" depuis un dernier contrôle de 2007. Il avait fait toutefois état sur la période 2007-2011 de "dysfonctionnements" persistants, notamment dans la gouvernance, la programmation des activités, la gestion financière et celle du personnel.

Ce document "est totalement décalé par rapport à la réalité" et "on n'en est plus là", avait alors réagi auprès de l'AFP Bruno Levallois, le président du Conseil d'administration.

AFP

Première publication : 08/01/2013

  • FRANCE

    Ségolène Royal pressentie à la tête de l’Institut du monde arabe

    En savoir plus

  • FRANCE

    La Maison de l’histoire de France de Sarkozy rangée aux oubliettes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Lens inaugure son musée du Louvre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)