Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Moyen-orient

En images : le Proche-Orient frappé par une violente tempête

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/01/2013

Déluge dans le désert jordanien, routes coupées en Israël: le Proche-Orient connaît depuis le 4 janvier des précipitations et des vents inhabituels, qui ont fait au moins deux morts et plusieurs disparus.

Cela faisait plus de dix ans que la région n’avait pas vécu cela, selon les météorologues. Depuis le 4 janvier, vents violents et précipitations inhabituelles se sont abattues sur le Proche-Orient. Au Liban, deux personnes sont mortes. Ailleurs, des personnes sont portées disparues et les dégâts matériels sont de taille.

"Cela fait une dizaine d'années que nous n'avons pas vu une telle tempête", a affirmé à l'AFP un responsable de la météorologie à l'aéroport de Beyrouth, soulignant que ses services avaient enregistré 638 mm de précipitations depuis septembre, contre 318 mm l'année dernière à la même période. Dans la région de Saïda, dans le sud du Liban, les forces de sécurité circulaient en jet-ski sur les routes inondées.

Toutes les écoles libanaises étaient fermée mardi et mercredi, et en Cisjordanie les vacances de fin d'année ont été prolongées jusqu'à samedi.

Sur Twitter des internautes postent des images des intempéries au Liban

En Égypte, dix pêcheurs sont portés disparus après le naufrage de leur bateau lundi soir au large de Marsa Matrouh (nord-ouest), et les mauvaises conditions climatiques rendaient les recherches difficiles. Le port d'Alexandrie est fermé depuis dimanche pour éviter les accidents en raison du vent, et des pluies torrentielles ont provoqué des coupures d'électricité et des dégâts importants pour les cultures dans le nord du pays.

En Syrie, ce sont de fortes chutes de neige qui ont rendu certaines artères impraticables à Damas. Dans un pays en pleine guerre civile, le froid était d'autant plus difficile à supporter que de nombreuses régions souffrent d'une pénurie de carburant pour le chauffage et de coupures d'électricité.

Dans le même temps, les centaines de milliers de Syriens qui ont fui les violences pour se réfugier dans des camps installés dans les pays limitrophes n'ont le plus souvent que des tentes pour s'abriter. Dans le camp jordanien de Zaatari, qui héberge 62 000 réfugiés, le mauvais temps a détruit des centaines de tentes et attisé les tensions, qui ont dégénéré mardi en une bousculade lors d'une distribution d'aide, au cours de laquelle plusieurs membres d'organisations humanitaires ont été blessés.

Par ailleurs en Jordanie, pays à 92 % désertique, la route principale reliant Amman à Zarqa dans le nord a dû être coupée par endroit en raison de la montée du niveau de l’eau.

En Israël, la principale autoroute du pays, qui dessert Tel-Aviv, a été fermée pendant la majeure partie de la journée mardi, provoquant des embouteillages, tandis que les trains étaient à l'arrêt.

Aucune amélioration avant jeudi

Les services météorologiques de la région n'attendaient aucune amélioration avant jeudi, et prévoyaient même une nouvelle baisse des températures, avec un risque de neige à basse altitude au Liban, en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Surpris par des scènes qu’ils voient rarement, les habitants n’ont eu de cesse de poster des photos sur Internet via les réseaux sociaux. La plupart cherchent à montrer l’ampleur des dégâts et de la montée des eaux, mais certains internautes, malgré la gravité de la situation, veulent prendre les choses avec humour. "Mes chers amis, je vous invite à une 'Beach Party' dans l'entrée de mon immeuble", écrivait un Libanais, tandis qu'un autre assurait: "J'ai écrasé une baleine en roulant sur l'autoroute".

Vidéo amateur de la tempête à Ashkelon en Israël filmée le 6 janvier

Première publication : 08/01/2013

  • INTEMPÉRIES

    L'île de La Réunion en alerte rouge à l'approche du cyclone Dumile

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    En images : le sud des Philippines devasté par le typhon Bopha

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)