Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

Moyen-orient

Marine Le Pen accorde une interview à une chaîne syrienne pro-Assad

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/01/2013

Interrogée par Sama TV, une chaîne syrienne pro-gouvernementale, la présidente du Front national, Marine Le Pen, parle de récupération des révolutions arabes par les islamistes et défend la non-ingérence étrangère en Syrie.

Elle est la première personnalité politique française à accorder, depuis le début du conflit en Syrie, un entretien à la télévision syrienne. Marine Le Pen, la présidente du Front national, a répondu aux questions de la chaîne syrienne privée Sama TV, une chaîne pro-gouvernementale qui appartient au groupe Dounia TV, propriété de Rami Makhlouf, cousin du président syrien Bachar al-Assad.

Lors d'un entretien diffusé sur YouTube et qui daterait du 2 janvier, Marine Le Pen livre

sa vision des révolutions arabe et de la situation en Syrie. Questionnée par un journaliste au français irréprochable, elle explique notamment que son parti est avant tout "contre l’ingérence".

"Nous nous battons en France pour la souveraineté et la liberté de notre peuple, et nous pensons de même pour les autres peuples, explique-t-elle. Nous avons été contre l’intervention en Libye, qui a contribué à instaurer la charia." Elle estime qu'il serait dangereux de renouveler une telle "erreur" en Syrie.

"Hiver islamiste"

Elle déplore ainsi l'absence de solution politique et accuse les puissances occidentales d'avoir agit de manière dissimulée. "Dès le départ j’ai pensé qu’il fallait trouver en Syrie la voie du dialogue, avance-t-elle. Mais les puissances occidentales ont fait la même choses qu’en Libye mais de façon secrète. Aujourd’hui nous sommes face à une guerre civile dont les premières victimes sont des civils."

Depuis le début des printemps arabes, les responsables du Front national n’ont pas caché leur méfiance vis-à-vis de ces mouvements de contestation. La chef du parti d'extrême droite n'hésite donc pas à dénoncer "la récupération des révolutions par des islamistes" et parle d'un "hiver islamiste".

Interview de Marine Le Pen sur Sama TV

Première publication : 08/01/2013

  • POLITIQUE

    Pourquoi le Front national soutient les dictateurs arabes

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bachar al-Assad propose une "solution politique", l'opposition la rejette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)