Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Moyen-orient

Marine Le Pen accorde une interview à une chaîne syrienne pro-Assad

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/01/2013

Interrogée par Sama TV, une chaîne syrienne pro-gouvernementale, la présidente du Front national, Marine Le Pen, parle de récupération des révolutions arabes par les islamistes et défend la non-ingérence étrangère en Syrie.

Elle est la première personnalité politique française à accorder, depuis le début du conflit en Syrie, un entretien à la télévision syrienne. Marine Le Pen, la présidente du Front national, a répondu aux questions de la chaîne syrienne privée Sama TV, une chaîne pro-gouvernementale qui appartient au groupe Dounia TV, propriété de Rami Makhlouf, cousin du président syrien Bachar al-Assad.

Lors d'un entretien diffusé sur YouTube et qui daterait du 2 janvier, Marine Le Pen livre

sa vision des révolutions arabe et de la situation en Syrie. Questionnée par un journaliste au français irréprochable, elle explique notamment que son parti est avant tout "contre l’ingérence".

"Nous nous battons en France pour la souveraineté et la liberté de notre peuple, et nous pensons de même pour les autres peuples, explique-t-elle. Nous avons été contre l’intervention en Libye, qui a contribué à instaurer la charia." Elle estime qu'il serait dangereux de renouveler une telle "erreur" en Syrie.

"Hiver islamiste"

Elle déplore ainsi l'absence de solution politique et accuse les puissances occidentales d'avoir agit de manière dissimulée. "Dès le départ j’ai pensé qu’il fallait trouver en Syrie la voie du dialogue, avance-t-elle. Mais les puissances occidentales ont fait la même choses qu’en Libye mais de façon secrète. Aujourd’hui nous sommes face à une guerre civile dont les premières victimes sont des civils."

Depuis le début des printemps arabes, les responsables du Front national n’ont pas caché leur méfiance vis-à-vis de ces mouvements de contestation. La chef du parti d'extrême droite n'hésite donc pas à dénoncer "la récupération des révolutions par des islamistes" et parle d'un "hiver islamiste".

Interview de Marine Le Pen sur Sama TV

Première publication : 08/01/2013

  • POLITIQUE

    Pourquoi le Front national soutient les dictateurs arabes

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bachar al-Assad propose une "solution politique", l'opposition la rejette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)