Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Les islamistes du nord du Mali tentent une percée vers le sud

© AFP | Armée malienne

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/01/2013

Des affrontements entre islamistes et militaires ont eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi à Mopti (centre du Mali). Interrogé par FRANCE 24, Djibril Bassolé, le médiateur burkinabè, espère une reprise rapide des négociations.

Des militaires maliens déployés à Mopti (centre) ont échangé dans la nuit du 9 au 10 janvier des tirs avec des islamistes armés occupant depuis plus de neuf mois le nord du Mali. "Nous avons déclenché les opérations contre l'ennemi, qui a tenté de faire face. Nous allons les déloger", a affirmé, mercredi 9 janvier au soir, un militaire malien joint à Kona, sans donner plus de détails.

Kona est proche de la ville de Mopti, capitale de la région du même nom, et elle a déjà été le théâtre, selon l'armée, d'une tentative d'attaque islamiste dans la nuit de lundi à mardi. Un habitant de Kona a parlé à l'AFP de tirs à l'arme lourde et d'une "guerre" entre l'armée malienne et les islamistes". Selon lui, les affrontements seraient en cours depuis la fin de l'après-midi de mercredi.

"On entend beaucoup de tirs. L'armée tire, les islamistes aussi", a dit un autre habitant contacté mercredi par téléphone depuis Bamako. Aucune source n'a pu être jointe au sein des groupes islamistes armés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) ni d'Ansar Dine, qui occupent le Nord et une partie de la région de Mopti.

Reprise éventuelle des négociations autour du 20 janvier

"C'est une situation inédite", a déclaré pour sa part Serge Daniel, le correspondant de FRANCE 24 au Mali, "C'est la première fois en huit mois que des combats opposent directement l'armée malienne aux islamistes d'Aqmi, de Mujao, d'Ansar Dine, de Boko Aram. Ça tire des deux côtés. Mais selon une source indépendante, l'armée malienne a déployé de grands moyens, des renforts sont venus du sud du pays", a-t-il ajouté.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères burkinabè Djibril Bassolé, interrogé par FRANCE 24, s’est montré inquiet. "Nous sommes préoccupés par la situation au Nord où il nous a été signalé des mouvements de troupes. Nous lançons un appel à toutes les parties pour qu'elles se retiennent", a déclaré Djibril Bassolé.

Il a évoqué un retour de toutes les parties à la table des négociations "autour du 20 janvier".

La ligne de front malienne, le 14 janvier

Première publication : 09/01/2013

  • MALI

    Le groupe armé Ansar Dine annonce la reprise des hostilités

    En savoir plus

  • MALI

    Nord-Mali : les islamistes ont détruit les derniers mausolées de Tombouctou

    En savoir plus

  • MALI

    Ansar Dine et le MNLA prêts à cesser toute hostilité et à négocier avec Bamako

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)