Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : le médecin américain soigné avec le sérum ZMapp est guéri

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

FRANCE

Le CFCM et Jean-François Copé mettent fin à l'affaire du "pain au chocolat"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/01/2013

Le Conseil du culte musulman et Jean-François Copé ont publié un communiqué conjoint dans lequel le CFCM confirme le retrait de sa plainte dans l'affaire du "pain au chocolat". Cette annonce met fin à un imbroglio qui dure depuis 24 heures.

L'affaire du "pain au chocolat" vient probablement de trouver son point final, non sans mal.
Après une série de confusions, le Conseil français du culte musulman (CFCM) et Jean-François Copé, le président de l'UMP, ont finalement publié, mercredi 9 janvier, un communiqué conjoint dans lequel le CFCM confirme le retrait de sa plainte. Le président du CFCM, Mohammed Moussaoui, qui avait reçu Jean-François Copé à sa demande mardi soir, "entend retirer la plainte déposée pour diffamation", précise le communiqué.

Pourtant, quelques heures plus tôti, Abdallah Zekri, le président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, instance du CFCM, a assuré que la plainte serait maintenue "tant qu'il [Copé] n'aura pas formulé publiquement les regrets qu'il a exprimés lors de la rencontre que nous avons eue hier au siège du CFCM". Cette déclaration est venue contrecarrer un premier communiqué du CFCM publié dès mardi soir et annonçant le souhait de retirer sa plainte. 

Abdallah Zekri s'est justifié en déplorant le "double langage" du député-maire de Meaux, qui affirmait mercredi matin au micro de RTL : "Je n'ai pas présenté d'excuses. Pour présenter des excuses, il faut considérer qu'on a commis une faute".




Finalement, dans le communiqué daté du 9 janvier, il est bien indiqué que "M. Copé a tenu à exprimer ses regrets aux musulmans de France qui ont pu être heurtés dans leurs sentiments ou stigmatisés à travers cette polémique".

Le député-maire de Meaux s'était attiré des critiques jusque dans sa famille politique pour avoir, lors d'un meeting en octobre dernier dans le Var, narré l'anecdote d'un enfant qui s'était "fait arracher son pain au chocolat par des voyous qui lui expliquent qu'on ne mange pas pendant le ramadan".



Ces propos avaient été jugés diffamatoires et "islamophobes" par le CFCM. Ce dernier avait maintenu une première fois sa plainte après un courrier adressé par Jean-François Copé à Mohammed Moussaoui, dans lequel le dirigeant de l'UMP s'étonnait des poursuites engagées à son encontre.

Première publication : 09/01/2013

  • FRANCE

    Pain au chocolat et ramadan, nouveau coup d'éclat de Jean-François Copé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)