Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

SPORT

Contraint au ravitaillement, Bernard Stamm jette l'éponge

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/01/2013

Le Suisse Bernard Stamm a été contraint à l'abandon après avoir été ravitaillé en gazole au Cap Horn, ce qu'interdit formellement le règlement du Vendée Globe. La course, qui ne compte plus que 12 solitaires, est toujours menée par François Gabart.

Cette fois c'est fini pour Bernard Stamm. Le Suisse a abandonné mercredi le Vendée Globe, au 61e jour de course, après avoir été contraint de se ravitailler en carburant, ce que bannit le règlement. Le skipper de "Cheminées Poujoulat" est le huitième marin à abandonner dans cette septième édition . Il pointait à la huitième place du classement, à 2 000 milles de la tête de course.

Privé d'énergie à bord depuis dimanche à la suite d'une collision avec un objet flottant, Bernard Stamm a profité de la présence d'un bateau pour faire le plein en carburant dans la matinée de mercredi, après avoir franchi le Cap Horn.

Un troisième abandon pour Stamm

Sur ce tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, profiter d'une aide extérieure quelconque ou mettre le pied à terre est synonyme de disqualification immédiate. Grâce au ravitaillement, le navigateur a pu rallumer ses batteries et son monocoque 60 pieds a retrouvé l'utilisation vitale de son pilote automatique, de son radar et de son dessalinisateur.

Le précédent abandon de cette septième édition remontait au 25 novembre, quand Vincent Riou sur PRB avait dû renoncer pour coque déchirée.

La flotte, désormais constituée de douze solitaires, est emmenée par le Français François Gabart (Macif) devant son compatriote Armel Le Cléac'h (Banque populaire). Les deux skippers, qui dominent outrageusement le Vendée Globe, se rapprochent désormais du centre de l'anticyclone de Sainte-Hélène, dans l'Atlantique sud.
 

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 09/01/2013

  • VOILE

    Le bateau de Bernard Stamm percuté par un objet dans le Pacifique Sud

    En savoir plus

  • VOILE

    Le Suisse Bernard Stamm disqualifié du Vendée Globe

    En savoir plus

  • VOILE

    Vendée Globe : François Gabart passe le cap Horn

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)