Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Sarkozy saisit le Conseil constitutionnel contre le rejet de ses comptes de campagne

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/01/2013

L'ancien président Nicolas Sarkozy a déposé un recours devant le Conseil constitutionnel contre le rejet de ses comptes de campagne de la dernière présidentielle. La commission chargée de contrôler les financements politiques les avaient invalidés.

L'ancien président Nicolas Sarkozy a saisi jeudi le Conseil constitutionnel d'un recours contre le rejet de ses comptes de campagne de la dernière présidentielle, a-t-on appris auprès du Conseil constitutionnel.

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) avait rejeté à la fin décembre les comptes de M. Sarkozy pour la dernière présidentielle, jugeant que des dépenses liées à certains déplacements présidentiels devaient être imputées au candidat.

Le trésorier de la campagne présidentielle de M. Sarkozy, le député Philippe Briand, avait alors immédiatement annoncé l'intention de l'ex-président de déposer un recours au Conseil constitutionnel, juge de l'élection, en contestant "le mode de calcul" retenu par la CNCCFP. Le président disposait d'un mois pour déposer ce recours.

Membre de droit du Conseil constitutionnel, M. Sarkozy a fait savoir qu'il ne partiperait pas au délibéré sur ce dossier.

La CNCCFP a réintégré dans les comptes de campagne des dépenses antérieures à la déclaration officielle de candidature de M. Sarkozy, le 15 février 2012, soit deux mois avant le 1er tour.

Selon une source à l'UMP, la prise en charge par le mouvement d'une partie du grand meeting de Villepinte du candidat Sarkozy, le 11 mars 2012, a été notamment retoquée. Ce jour-là se tenait aussi un conseil national de l'UMP.

Ces frais supplémentaires entraînent du coup un dépassement du plafond de dépenses autorisé, qui avait été fixé à 22.509.000 euros pour un candidat parvenant au second tour.

S'il est confirmé, le rejet entraînerait automatiquement le non-remboursement de la partie des frais de campagne pris en charge par l'Etat, fixée à 10.691.764 euros pour les candidats arrivés au second tour.

Ce serait alors une très mauvaise nouvelle pour l'UMP qui doit faire face à une situation financière difficile en raison de ses résultats aux dernières législatives à partir desquels est calculée la dotation de l'Etat. Le parti de Jean-François Copé verrait ainsi sa dotation publique passer à partir de 2013 de plus de 33 millions d'euros à un peu moins de 20 millions d'euros.

L'ancien trésorier du parti, Dominique Dord, avait alors prévenu qu'une cure de minceur serait nécessaire.

AFP

Première publication : 10/01/2013

  • FRANCE

    Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy invalidés

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : ce que Sarkozy a dit aux juges

    En savoir plus

  • FRANCE

    Ouverture d'une enquête préliminaire dans l'affaire des sondages de l'Élysée

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)