Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Angela Merkel à Kiev pour arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

Amériques

Mexique : nouvelle chance de libération pour Florence Cassez

© AFP | Florence Cassez, emprisonnée depuis 2005

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/01/2013

Le recours de la Française, condamnée à 60 ans de prison pour enlèvements, est examiné ce mercredi par la Cour suprême du Mexique. Deux nouveaux juges et le départ de l'ex-président Calderon, hostile à sa libération, lui redonnent espoir.

Florence Cassez pourrait-elle être libérée ? La Cour suprême du Mexique doit rééxaminer le recours de Florence Cassez ce mercredi en vue d'une proposition d'annulation de la condamnation de la Française, emprisonnée au Mexique depuis sept ans et condamnée à 60 ans de réclusion pour enlèvements.

Et cette fois-ci, la donne pourrait être différente : la fin du mandat du président Calderon, hostile à la remise en liberté de la Française, et le renouvellement, en novembre, de deux juges de la Cour - dont l'un en remplacement d'un magistrat qui avait voté contre sa libération en mars 2012 - suscitent l'espoir.

Interrogé à l'époque par l'AFP, l'avocat mexicain de Florence Cassez, Me Agustin Acosta, avait estimé que ces changements "signifiaient un renouvellement fondé de l'espoir de la défense".

La crainte d'un nouveau "21 mars 2012"

Cet ultime recours de Florence Cassez avait déjà été refusé le 21 mars 2012 par la plus haute instance juridictionnelle mexicaine. La proposition de libération immédiate de la Française n'avait recueilli que deux voix sur cinq, celle des juges Arturo Zaldivar et Olga Sanchez, contre trois nécessaires pour dégager une majorité.

Pourtant, les cinq juges de la première chambre avait relevé, à l'unanimité, de graves violations des droits de la défense au cours de l'instruction.

La Française, qui a toujours clamé son innocence, avait vu sa condamnation confirmée par la justice ordinaire mexicaine en février 2011, avec le rejet de son pourvoi en cassation après deux autres jugement défavorables en avril 2008 et mars 2009.

Crise diplomatique franco-mexicaine

Âgée aujourd'hui de 38 ans, Florence Cassez avait été arrêtée avec son ex-compagnon mexicain Israel Vallarta en décembre 2005. L'agence fédérale d'investigation avait ensuite présenté un montage filmé d'une prétendue arrestation en direct dans le ranch de Vallarta, avec libération de trois otages.

L'affaire Cassez avait provoqué une crise diplomatique entre la France et le Mexique en février 2011, avec l'annulation de l'Année du Mexique en France par les autorités mexicaines, en réponse à la décision du président Nicolas Sarkozy de consacrer cet événement à la prisonnière.

Son successeur à la tête de l'État français, François Hollande, a évoqué l'affaire Cassez en octobre dernier, lors de la visite en France du nouveau président du Mexique Enrique Peña Nieto, qui a pris ses fonctions le 1er décembre. François Hollande a affirmé à cette occasion que la France faisait "confiance à la Cour suprême pour en terminer avec cette situation douloureuse".

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 11/01/2013

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Affaire Cassez : polémique autour de la visite d'un émissaire socialiste au Mexique

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    La Cour suprême rejette la libération de Florence Cassez

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Florence Cassez victime d'une "campagne d'accusations" dans la presse mexicaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)