Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

EUROPE

Il y a un an, le "Costa Concordia" faisait naufrage

© AFP

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/01/2013

L'île du Giglio commémore dimanche le premier anniversaire du naufrage du paquebot de croisière dans lequel 32 personnes avaient trouvé la mort. Sur les lieux du drame, les opérations pour préparer le renflouement de l'épave sont toujours en cours.

Fleurs jetées à la mer, remise en place symbolique du rocher heurté par le Concordia, messe, minute de silence: la journée de dimanche sera ponctuée d'émotion sur l'île du Giglio où habitants, autorités, rescapés et familles de victimes commémorent le premier anniversaire du naufrage de ce paquebot de croisière.
              
"C'est très important, ce sera une journée de la mémoire et du souvenir. Nous réclamons aussi sobriété et respect pour les victimes", a indiqué le maire de l'île Sergio Ortelli à l'adresse des dizaines de journalistes venus pour rappeler le souvenir d'une catastrophe au caractère planétaire. Le Concordia, parti du port italien de Civitavecchia pour une croisière en Méditerrannée quelques heures avant la tragédie, transportait en effet plus de 3.200 touristes de 60 nationalités différentes et plus d'un millier de membres d'équipage venus de 40 pays.
              
Ce qui devait être un voyage d'agrément, se transforma en cauchemar. 30 victimes ont été identifiées -12 Allemands, 6 Français, 6 Italiens, 2 Péruviens, 2 Américains, un Hongrois et un Espagnol- mais les corps d'un membre d'équipage indien et d'une passagère italienne n'ont pas été retrouvés.
              
Les cérémonies débuteront par le repositionnement vers 9H00 GMT du rocher heurté violemment et arraché par le Concordia juste avant qu'il ne s'échoue à une trentaine de mètres du port du Giglio. Ce geste symbolique vise à "remettre les choses en place, pas pour oublier" mais "parce qu'il faut aller de l'avant", selon le maire.
              
Au retour, les familles des victimes lanceront des gerbes de fleurs sur l'épave, qui git toujours couchée sur un flanc, à l'entrée du port du Giglio.
              
Une messe sera célébrée  dans la petite église, avec des rangées spéciales pour les familles endeuillées tandis que de nombreux officiels dont un ministre et le procureur de Grosseto qui dirige l'enquête sur le naufrage sont également attendus. Le curé don Lorenzo Pasquotti a fait disposer près de l'autel quelques objets laissés par les naufragés la nuit où il leur avait ouvert les portes de son église.
              
Les rescapés et familles de victimes ont commencé à arriver sur l'île samedi pour un douloureux pélerinage. Geneviève Bourgeois, une Française, "est là principalement pour rendre hommage à Russel" Rebello, un jeune employé indien du Concordia, qui était "son serveur à bord" et a aidé selon des témoignages, des dizaines de passagers à embarquer sur les chaloupes de sauvetage.
              
Le frère de Russel, Kevin Rebello a passé des mois à attendre sur le Giglio qu'on retrouve le corps de son cadet. "Je n'ai toujours pas trouvé la paix", dit-il.
              
Dans l'après-midi, vers 14H30 GMT, une plaque de bronze avec le nom des victimes sera apposé sur un mur du Molo Rosso, caractérisé par le phare rouge à son entrée. Une autre plaque rappelera le geste de solidarité des habitants du Giglio, qui cette nuit-là furent nombreux à accueillir des rescapés, leur fournir couvertures, nourriture et vêtements chauds.
              
Le groupe Costa propriétaire du Concordia qui mettra ses drapeaux en berne, a organisé des cérémonies ou minutes de silence sur tous les paquebots du groupe, dans son siège italien de Gênes et en l'église de La Madeleine à Paris. Divers rites religieux sont prévus aussi en Inde, Indonésie, aux Philippines et en Chine.
              
A l'heure du naufrage, 20H45 GMT, après une minute de silence, les sirènes de tous les bateaux présents retentiront dans le port avant la mise à la mer de 32 lanternes lumineuses.
              
Les opérations menées par le consortium Titan/Micoperi pour préparer le renflouement de l'épave, ne s'interrompront même pas dimanche. Car le cahier des charges leur impose de travailler 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
              
Mais "nous allons observer nous aussi une minute de silence",  dit le responsable de la récupération du navire pour Titan, Nick Sloane: "toutes nos pensées vont aux personnes touchées" par la tragédie.

AFP
             
 

Première publication : 13/01/2013

  • ITALIE

    Cinq nouveaux corps retrouvés dans l'épave du Costa Concordia

    En savoir plus

  • ITALIE

    Costa Concordia : première audience avant le procès en Toscane

    En savoir plus

  • ITALIE

    Le capitaine du Costa Concordia n'était ni ivre, ni drogué

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)