Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

SPORT

Lance Armstrong présente ses excuses au personnel de sa fondation contre le cancer

© AFP (Archive)

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/01/2013

L'ancien champion cycliste américain s'est excusé auprès des membres de la Livestrong Foundation - qu'il a créée en 1997 - "pour les moments pénibles qu'ils ont vécu à cause de lui". Il n'aurait en revanche toujours pas avoué s'être dopé.

L'ancienne star du cyclisme Lance Armstrong s'est excusé lundi auprès des membres de sa fondation Livestrong, a affirmé à l'AFP une porte-parole de l'organisation sans préciser si l'ancien champion leur avait également avoué s'être dopé.
              
"Lance est venu au siège de la Fondation Livestrong aujourd'hui (lundi) pour une entrevue privée avec nos membres et il s'est excusé sincèrement pour les moments pénibles qu'ils ont vécus à cause de lui", a déclaré à l'AFP la porte-parole de l'association de lutte contre le cancer Rae Bazzarre.
              
Cette dernière a ajouté que l'ancien champion cycliste, lui-même survivant du cancer et qui a fondé Livestrong en 1997, avait poussé les membres de la fondation "à poursuivre leur excellent travail pour lutter avec les personnes malades du cancer".
              
Armstrong a effectué cette démarche peu avant d'accorder une interview très attendue à la célèbre présentatrice américaine Oprah Winfrey où il pourrait avouer pour la première fois s'être dopé.
              
Ce sera la première interview d'Armstrong depuis que l'Union cycliste internationale (UCI) a effacé en octobre dernier l'intégralité de son palmarès depuis 1998, y compris ses sept Tours de France.
              
Si l'ancien champion cycliste avoue avoir triché, sa confession pourrait avoir de nombreuses ramifications juridiques. Outre l'argent de ses primes de victoire qu'il pourrait devoir rendre, il pourrait s'exposer à des poursuites pénales qui pourraient le conduire en prison, selon certains juristes.
             
AFP 

Première publication : 14/01/2013

  • CYCLISME - MÉDIAS

    Lance Armstrong pourrait passer aux aveux lors de l'émission d'Oprah Winfrey

    En savoir plus

  • CYCLISME – DOPAGE

    Dr de Mondenard : "Lance Armstrong est un bouc émissaire"

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Lance Armstrong déchu de ses sept titres du Tour de France

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)