Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Afrique

Reportage à Sévaré, une ville sauvée de justesse de l'invasion djihadiste

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2013

Matthieu Mabin et Julien Sauvaget, envoyés spéciaux de FRANCE 24 au Mali, se sont rendus à Sévaré, à quelques kilomètres de la ligne de front. Reportage.

La ville de Sévaré a échappé de peu à l’offensive islamiste. C’est là, à quelques encablures de Mopti, que se trouve le plus important aéroport de la région. L’armée nationale malienne sillonne les rues désormais calmes de la bourgade. À quelques kilomètres de la petite ville se trouve la ligne de front où les hélicoptères français et maliens pilonnent les colonnes islamistes. Les journalistes ne sont pas autorisés à s’y rendre. C'est une guerre sans images qui se joue au Mali.

À Sévaré, on a conscience d'être passé très près de l'arrivée des djihadistes. Un Français, expatrié depuis 20 ans au Mali, y a trouvé refuge après avoir fui les combats dans le Nord, avec sa femme malienne et ses enfants. Pour lui, l’intervention française est salutaire. "Il me semble que l’armée française a sauvé le Mali. […] L’armée malienne était complètement submergée. À mon avis, l’objectif des islamistes n’était pas de descendre sur Ségou ni sur Bamako mais de prendre l’aéroport de Sévaré pour rendre impossible toute intervention de la Cédéao [Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, NDLR]", déclare-t-il, interrogé par FRANCE 24.

Première publication : 14/01/2013

  • MALI

    Laurent Fabius : "La France n'a pas vocation à rester seule aux côtés du Mali"

    En savoir plus

  • MALI

    La France entame un combat de longue haleine au Mali

    En savoir plus

  • FRANCE

    Après les menaces des islamistes maliens, François Hollande renforce le plan Vigipirate

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)