Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

Afrique

Reportage à Sévaré, une ville sauvée de justesse de l'invasion djihadiste

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/01/2013

Matthieu Mabin et Julien Sauvaget, envoyés spéciaux de FRANCE 24 au Mali, se sont rendus à Sévaré, à quelques kilomètres de la ligne de front. Reportage.

La ville de Sévaré a échappé de peu à l’offensive islamiste. C’est là, à quelques encablures de Mopti, que se trouve le plus important aéroport de la région. L’armée nationale malienne sillonne les rues désormais calmes de la bourgade. À quelques kilomètres de la petite ville se trouve la ligne de front où les hélicoptères français et maliens pilonnent les colonnes islamistes. Les journalistes ne sont pas autorisés à s’y rendre. C'est une guerre sans images qui se joue au Mali.

À Sévaré, on a conscience d'être passé très près de l'arrivée des djihadistes. Un Français, expatrié depuis 20 ans au Mali, y a trouvé refuge après avoir fui les combats dans le Nord, avec sa femme malienne et ses enfants. Pour lui, l’intervention française est salutaire. "Il me semble que l’armée française a sauvé le Mali. […] L’armée malienne était complètement submergée. À mon avis, l’objectif des islamistes n’était pas de descendre sur Ségou ni sur Bamako mais de prendre l’aéroport de Sévaré pour rendre impossible toute intervention de la Cédéao [Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, NDLR]", déclare-t-il, interrogé par FRANCE 24.

Première publication : 14/01/2013

  • MALI

    Laurent Fabius : "La France n'a pas vocation à rester seule aux côtés du Mali"

    En savoir plus

  • MALI

    La France entame un combat de longue haleine au Mali

    En savoir plus

  • FRANCE

    Après les menaces des islamistes maliens, François Hollande renforce le plan Vigipirate

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)