Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

Economie

El-Browzer, le navigateur pour mobiles low-cost pour l'Afrique et le Moyen-Orient

© Orange

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 15/01/2013

Le français Orange et le chinois Baidu lancent, ensemble, un navigateur pour mobile destiné à l'Afrique et au Moyen-Orient, deux régions où le marché des smartphones est en pleine expansion. Les Égyptiens sont les premiers à pouvoir l'utiliser.

Les mobinautes égyptiens peuvent, depuis lundi 14 janvier, utiliser sur leur smartphone un navigateur franco-chinois spécialement conçu pour eux. El-Browzer, concurrent aux Firefox, Opera Mini et autre Google Chrome, est le fruit d’un partenariat inédit entre l’opérateur français Orange et le géant chinois de l’Internet Baïdu. Dans les mois à venir, ces deux partenaires comptent le lancer dans la plupart des pays d’Afrique et du Moyen Orient où Orange est présent comme opérateur.

C’est une sorte de navigateur low-cost - “mais pas low performance”, tient à préciser à FRANCE 24 Tania Aydenian, responsable des partenariats mobiles chez Orange - développé spécifiquement pour les pays émergents. Sa spécificité : une technologie de compression des données permettant d’utiliser moins de bande passante pour charger les pages web. “Ainsi, les utilisateurs peuvent naviguer davantage sans dépenser plus”, souligne Tania Aydenian.

“C’est une manière pour nous d’accompagner vers les smartphones des populations qui n’ont pas encore l’habitude d’utiliser Internet sur leur téléphone”, poursuit celle-ci. Mais c’est également une façon de pousser les services d'Orange sur un marché - celui de l’Internet mobile - appelé à exploser dans la région Moyen-Orient et Afrique. El-Browzer, actuellement disponible en téléchargement gratuit sur les téléphones Android (le système d’exploitation pour smartphones de Google), sera ainsi installé par défaut sur les téléphones distribués par Orange.

El-Browzer intègre également une page de démarrage qui propose un accès rapide à une série de services d’Orange et de Baïdu. L’internaute y trouvera notamment le portail de divertissement de Mobinil, la filiale égyptienne de France Telecom, ou encore Hao 123, un annuaire internet pour l’Égypte créé par le groupe chinois. Des liens directs vers les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter) ou encore Wikipedia y sont également disponibles.

Nokia et Opera aussi

Le groupe français dispose de 80 millions de clients mobiles dans la région Afrique et Moyen-Orient. Nul doute qu’il aimerait bien les voir basculer lentement mais sûrement vers l’univers plus lucratif des smartphones, des applications et des services disponibles sur ces petits ordinateurs de poche. La multiplication par deux du nombre de smartphones achetés en Égypte au deuxième semestre de 2012 a dû aiguiser les appétits de l’opérateur français et de Baïdu.

Pour l’heure, ce nouveau navigateur n’est disponible qu’en arabe et en anglais. Il sera donc déployé prioritairement dans les pays où ces langues sont majoritaires. Mais Orange “travaille à une traduction en français qui devrait être disponible dans les prochains mois”, assure Tania Aydenian. Une telle version donnerait à ce navigateur un avantage certain dans les pays d’Afrique de l’Ouest où l’utilisation du français est la plus répandue.

Reste que le choix de Baïdu - créateur du principal moteur de recherche en Chine et très lié à l’image d’un Web censuré - peut paraître étrange. “Les problématiques spécifiques de Baïdu en Chine ne nous ont pas empêchés de créer ce partenariat, qui a été développé pour le continent africain. Nous nous sommes assurés qu'il n'y aura pas d'entrave à l'Internet sur notre navigateur, dans la limite des lois de chaque pays”, assure Tania Aydenian. Elle affirme qu’Orange a été en contact avec divers autres acteurs pour le développement de ce navigateur mais qu’au final “Baïdu offrait le meilleur compromis entre savoir-faire technologique et présence sur le marché”.

Orange et Baïdu ne sont pas les seuls à chercher à séduire les mobinautes des pays émergents. Le finlandais Nokia, très présent sur ces marchés avec sa gamme de smartphones Asha, a ainsi développé un navigateur maison - Nokia Xpress Browser - conçu également pour compresser les sites web. Opera, l’un des principaux navigateurs sur mobile, a de son côté mis en place fin 2012 un service original pour les pays en voie de développement baptisé Opera Web Pass. Ce service permet d’acheter un nombre d’heures prédéfini de connexion à des sites choisis, au préalable, par l’internaute.

Première publication : 15/01/2013

  • ARABIE SAOUDITE

    Quand l'Arabie saoudite traque les femmes par SMS

    En savoir plus

  • INTERNET

    En Afrique, Twitter abolit les frontières

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)